21 Août 1949 à 19h30 - Rappel à Dieu du Messie (PSL)

18 août 2017 - 1947 vues

Le Rappel à Dieu de Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL)

La nouvelle est tombée le dimanche 21 août 1949 aux environs de 19h30. Le lendemain, le quotidien Paris-Dakar N°4135 du lundi 22 août 1949 écrivait sous la plume de Betty Fall un article intitulé « Seydina Issa Laye Thiaw est décédé dimanche à Cambérène »
Le correspondant de Paris-Dakar écrit :

« Officier de la légion d’honneur, Seydina Issa Laye Thiaw, était le grand chef religieux de la secte «layène». Il s’est éteint hier soir à 19h30 à son domicile du village de Cambérène situé à 15 km de Dakar.
(...), le défunt - grand ami de la France - était très populaire et ami de tout le monde. Dans tout le Sénégal, nombreux sont ses anciens talibés qu’il a formés et qui sont actuellement devenus des personnalités africaines.
Il s’est toujours donné corps et âme pour la bonne marche et réussite du droit chemin vers Allah.
C’est un grand ami de Me Lamine Guèye parti hier soir par avion pour Paris qui apprendra sa mort avec tristesse et regrettera vivement de n’avoir pu assister à ses obsèques.
Nous adressons nos sincères condoléances aux parents et nous demandons à Dieu que la terre de la presqu’île du Cap Vert soit légère sur son corps et que son âme ait une bonne place parmi les meilleures au Paradis ».

Le mardi 23 août 1949, le quotidien Paris-Dakar N°4136 revenait sur l’évènement dans un article intitulé « Les obsèques du Grand marabout Seydina Issa Laye Thiaw » pour dire que « les obsèques du Grand marabout Seydina Issa Laye Thiaw décédé dimanche soir à Cambérène (...), ainsi que nous l’avons annoncé hier, ont eu lieu dans la même nuit à Cambérène, village qu’il avait fondé. Hier matin, Mr. Aurillac, directeur général de l’intérieur, représentant le Gouverneur général, est allé présenter ses condoléances à la famille. Il était accompagné de Mr. Colombani, délégué du Gouverneur du Sénégal et du Chef de bataillon Chartres, représentant le cabinet militaire ».

Le lundi 29 Août 1949, Paris-Dakar rendant compte d’une activité qui avait eu lieu suite au ndigueul de Serigne Fallou Mbacké aux talibés mourides, écrit un troisième article intitulé « Pèlerinage à Cambérène ». Le même correspondant, Betty Fall, écrit : « (...), à partir de 8 h, tous les talibés « mourides » de Dakar, Rufisque et la banlieue se sont rendu à Cambérène, invités par leur grand marabout Elhadji Falilou Mbacké à aller prier sur la tombe du chef religieux de la secte «layène», feu Seydina Issa Laye Thiaw décédé à Cambérène. Pendant leur séjour, à Cambérène, ils ont procédé à différents devoirs religieux à la mémoire du défunt qui était ami de tous.
Ce pèlerinage a réconforté toute la famille qui remercie tous les organisateurs de ce déplacement ». Rappelons que c’est lors de cette cérémonie que le chanteur mouride Serigne Moussa KA dédia un poème à Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL).


Le dernier article signé Betty Fall dans le quotidien Paris-Dakar est intitulé « Me Lamine Guèye à Cambérène ». Il a été publié le vendredi 02 septembre 1949. En voici quelques extraits :
« Hier soir, à 17h30, Me Lamine Guèye accompagné d’une délégation du Conseil municipal, des conseillers généraux du Sénégal, des notables, des chefs de quartiers et de nombreuses personnalités dakaroises, s’est rendu à Cambérène pour présenter ses condoléances à la famille de feu Seydina issa Laye Thiaw, devant la tombe duquel il s’est recueilli. Devant la porte du village de Cambérène, une délégation de réception désignée par Seydina Mandione, successeur du défunt, attendait son arrivée.
Après les serrements de mains habituels, les visiteurs furent conduits sous une grande tente dressée à leur intention.
Elhadji Ibrahima Thiaw, adjoint au Maire de Dakar, délégué par Me Lamine Guèye, prit la parole pour présenter les condoléances de tous à la famille, aux parents et talibés du défunt.
Me Lamine Guèye parla ensuite. Il évoqua les liens d’amitié qui l’unissaient à Seydina Issa Laye et toute la suite de souvenirs communs et conclut : « Seydina est mort, mais il n’est pas loin de nous car son souvenir ne s’effacera jamais de l’esprit de tous ceux qui le connaissent. » Il ajouta encore : « c’est vrai que je dois présenter mes condoléances à la famille; mais aussi, on me doit des condoléances, car Seydina était pour moi « plus qu’un ami ».
Les frères Babacar Thiaw, Doune Pathé, après avoir remercié le député maire, remercient alors les visiteurs de l’hommage rendu au défunt, puis Seydina Mandione successeur de Seydina Issa Laye remercie Me Lamine Guèye de tout ce qu’il a fait pendant la maladie de son frère.
« Seydina Issa Laye est mort, dit-il, mais nous qui vivons encore avec vous, nous resterons de braves soldats sous votre commandement et jamais nous ne vous quitterons ».
Parmi les assistants, nous avons remarqué la présence notamment de Mr Diop Babacar, vice-président de l’Assemblée de l’Union, les conseillers généraux Mrs Adama Lô, vice-président, Paul Bonifay, Elhadji Bibi Ndiaye, Elhadji Ibrahima Thiaw, Elhadji Chems Eddine Diagne, Maurice Guèye, Maire de Rufisque, les adjoints au maire de Dakar, Mrs Thierno Amat Mbenga, Bâ Magatte, Elhadji Boubacar Sène, les conseillers municipaux, Mrs Amadou Niang, Diop, Ndiaye, Pathé Bengue, les notables, Mrs Elhadji Amadou Lamine Diène, grand imam de Dakar, Elhadji Mbor Diène, Elhadji Diarka Diagne, Elhadji Amadou Seck Demba, Amadou Sarr, Mame Falla, etc...
A 18h30, après la visite générale de la tombe du défunt où des prières furent dites, les voitures quittèrent Cambérène pour Dakar ».

Rassemblés par
Sélou Laye BA

*Ceux qui veulent reprendre cet article doivent obligatoirement citer la source (Waa SOODAAN N°4 de Mai 2015)

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article