A la découverte de Limamou Safinatou Sadaati, Maître de Seydina Ababacar Lahi

07 février 2021 à 10h53 - 521 vues

A la découverte de Limamou Safinatou Sadaati, Maître de Seydina Ababacar Lahi

Dans son sermon appelé « Ayoba », Baye Lahi (psl) nous rappelle « Sirat » en ces termes : « Je vous rappelle aussi Sirât qui est tendu au-dessus de la Géhenne dont le feu sera allumé, elle brûlera, lancera des fumées, s'étirera avec force, sera furieuse contre celui qui aura désobéi à notre Seigneur et s'empressera de le torturer, car Dieu le Très Haut a dit : "la Géhenne brûlera avec force, peu s'en faut que, de rage, elle n'éclate" » (Coran, chapitre 67, versets 7 et 8).

« Je jure par Dieu que quiconque descendra sur Sirât sera précipité dans la Géhenne, or à l'intérieur de ce feu se trouvent des serpents, des scorpions, des recoins et des supplices innombrables, qu'on ne peut retenir par cœur. On a beau vous énumérer les supplices de la Géhenne, il en restera toujours d'autres qu'ignore celui qui n'y est pas entré. Que Dieu nous en préserve. Sirât est un pont tendu au-dessus de la Géhenne. Il est plus mince qu'un cheveu, plus tranchant qu'un sabre, plus chaud qu'une braise et plus mobile qu'un serpent. Sa longueur correspond à trois mille ans de marche. Or nul n'entre au Paradis sans franchir Sirât. »

Lors de son périple, Baye Modou Ba décrit la pirogue de l’envoyé de Dieu traversant Sirat tel un éclair par rapport aux autres pirogues ayant une vitesse de traversée moins vite.

Libasse Niang décrit la pirogue de Seydina Limamou Lahi (P.S.L.) en ces termes :

Bu gaalug Baay Libaas riddéé

Ba gëm yi naani Kawsara

Kerook,ñi gantu Baay Libaas

Di ñee ñi gëm ca kump ga            

 

Bu gaalug diine ga teeree

Ku ñaanul paas di nga tardee

Limaamu"safinatu saadati

Xawsu nixmatu Laahi"

 

Selon ses actions, l’âme traversera Sirât à la vitesse de la lumière, comme un vent, comme un oiseau, un cheval, en courant ou en rampant. Pour embarquer à bord de la pirogue de l’envoyé de Dieu, il faut présenter un bon dossier de voyage qui est le livre que Le maître de ces temps-ci (saydu hâza zamâni) nous rappelle en ces termes : « Je vous rappelle aussi le vol des livres lancés vers leurs destinataires. Celui dont le livre lui parvient par son côté droit sera parmi les bienheureux, sera joyeux et sera sauvé ; celui dont le livre descend par son côté gauche aura le visage crispé de tristesse et pleurera. Chaque livre contient des œuvres de son propriétaire. Notre Seigneur ne fera tort à personne ; et en cet endroit nul ne pourra faire tort à personne. »

Seydina Limamou Lahi (psl) nous informe sur les anges scribes en ces termes : « Ceux (les anges) qui écrivent des actes et des paroles (des hommes) demeurent vigilants à tout instant et ne laissent rien passer. Soyez pleins de zèle dans l'obéissance à Dieu et à Son Envoyé, et repentez-vous à chaque instant ».

Le possesseur de la vérité le jour du jugement dernier nous informe du jour du rassemblement en ces termes : « Je vous rappelle votre marche vers le lieu du rassemblement. Ce jour sera terrible, obscur et long. C'est le jour de l'inquiétude. C'est le jour des regrets, le jour de la soif, de l'infamie, de la honte, de la faillite, le jour des pleurs, le jour des tentatives de tromperie, le jour des rencontres et des séparations aussi. C'est le jour où seront dévoilés les vices : ce jour, les hommes seront appelés à se ranger derrière leur tête de file. Chacun se rangera derrière celui qu'il suivait dans ce monde, et en qui il croyait. C'est en ce jour qu'apparaîtra la supériorité de la meilleure des créatures, Muhammad, de ses saints et de son peuple. Je vous rappelle le jour de la longue station debout, et l'instant de la pose de la balance ; celui dont les bienfaits pèseront lourd sera parmi les bienheureux, il sera sauvé et sera envahi par une grande joie. Celui dont les méfaits pèseront lourd sera parmi les damnés, sera couvert de honte, tombera dans la faillite, l'aveuglement, car Dieu le Très Haut a dit : "ceux dont les bienfaits seront lourds seront les bienheureux, ceux dont les bienfaits seront légers sont ceux qui auront perdu eux-mêmes" (Coran, chapitre 7, versets 8 et 9).

Pour embarquer dans sa pirogue, Limamou Safinatou Saadati nous donne cette recommandation : « Moi, Limamou Lahi, qui vous parle, sachez que tout ce que je vous conseille pour l'accomplissement du Bien par le corps et par la parole, tout cela, s'il plaît à Dieu, je le pratique à tel point que vous ne pourrez pas en faire autant. Prenez exemple sur moi et prenez exemple sur mes actes et mes paroles. Si vous le faites complètement, je vous conduirai dans la voie du salut. »

« Adorez Dieu et ne vous laissez pas aller comme si vous étiez à l'abri des stratagèmes de Dieu. Seuls les perdants se croient à l'abri des stratagèmes de Dieu ».

Ces propos du saint-maitre Seydina Limamou Lahi (psl) était souvent repris par son élève Seydina Ababacar Lahi qui prévenait souvent sur le changement du destin et que nul n’est à l’abri des stratagèmes de Dieu. Dieu nous en informe dans la sourate 13 verset 39 en ces termes : « Allah efface ou confirme ce qu'Il veut en l'Ecriture primordiale est auprès de Lui ».

Al Kalamou LAHI

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article