COMMEMORATION DU 101ème ANNIVERSAIRE DE L’APPEL (1982) : Le reportage du quotidien Le Soleil

13 mars 2021 à 10h00 - 940 vues

Baye Seydi Thiaw, le précurseur

Yoff Layène a vécu avant hier (mardi 25 mai) et hier (mercredi 26 mai) au rythme des litanies scandées par des talibés dévots à la gloire de Dieu, de son prophète et pour la pérennité du message de Seydina Limamou Laye, dont on célébrait le 101ème anniversaire de l’Appel. 

Tout de blanc vêtus, dans une discipline remarquable rappelant à maints égards la foi irrédentiste des premiers combattants de l’islam, les fidèles layènes, face à la mer qui distillait un vent frais, tranchant d’avec le début de canicule qui envahit Dakar, ont sanctifié Limamou, le Mahdi, sur cette terre occidentale, envoyé par Dieu pour régénérer le message de l’islam et le conformer à sa pratique originelle. « Yaaram-nga-yaa-ram-nga », ont-ils scandés; impeccables dans des mouvements gestuels synchronisés qui rappellent la dextérité des grands orchestres philar moniques. Face à la mer, d’immenses tentes avaient été dressées pour accueillir les milliers d’invités venus au Sénégal et d’ailleurs.

A la manifestation d’hier qui constituait le clou des cérémonies anniversaires, le gouvernement était représenté par le ministre d’Etat, chargé de l’Equipement, M. Assane Seck, le ministre de la santé publique, M. Mamadou Diop et celui de la Fonction publique, M. Alioune Diagne Mbor. Le Gouverneur du Cap-Vert, ainsi que les élus de la région s’étaient également joints à la délégation.

C’est d’abord Seydina Issa Diop, secrétaire particulier du Khalif général des Layènes qui a donné lecture d’une adresse de continuation de l’œuvre de Limamou à l’assistance. Le porte-parole du Khalif Serigne Abdoulaye Thiaw Laye devait ensuite retracer la tumultueuse odyssée de Limamoul Mahdyou et rappeler le sens et la portée de son message, avant que le ministre d’Etat, chargé de l’Equipement ne transmette à la communauté layène, les salutations du Chef de l’Etat et du Premier ministre. Clôturant la cérémonie solennelle, le Khalif général des Layènes a exhorté les musulmans à retrouver le chemin de Dieu, dont il a imploré la mansuétude pour le Sénégal et toute la Oumma islamique. Le Khalif général qui a ensuite offert un cocktail en l’honneur de ses hôtes de marques, a, auparavant dirigé la prière de « takkussaan » face aux mausolées des premiers guides de la confrérie

Ibrahima FALL 

Le Soleil du jeudi 27 mai 1982

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article