De l'Union des cœurs entre les musulmans

13 novembre 2020 à 12h16 - 354 vues

TRIBUNE DU VENDREDI N°2

Pour la tribune de ce vendredi nous allons traiter un thème qui occupe une place de choix dans les enseignements du saint-maitre Seydina Limamou Lahi (asws) à savoir l'union des cœurs entre musulmans.

De nos jours la paix et la sécurité sont menacées dans toutes les parties du globe. Cette menace est le fruit de la désunion entre les hommes, entre des groupes ou entre des nations ou entre des espaces intégrés entrainant des guerres tribales, ethniques, commerciales (embargo, dumping, etc) et la naissance de groupes séparatistes. Cette situation a conduit des organismes internationaux comme les nations unies à investir depuis de nombreuses années plusieurs centaines de milliards de dollars dans des études et programmes pour mieux comprendre le phénomène et mettre en place des mécanismes pour l'endiguer ensuite. Pourtant une revue de la littérature islamique sur le sujet permettrait de comprendre que le modèle islamique tel que décrit par le coran et tout l'enseignement qui en découla a déjà donné la solution depuis plus de 1400 ans. En effet, Allah exige le raffermissement des liens entre les hommes dans plusieurs passages du saint Coran.

Par exemple :

(یَـٰۤأَیُّهَا ٱلنَّاسُ إِنَّا خَلَقۡنَـٰكُم مِّن ذَكَرࣲ وَأُنثَىٰ وَجَعَلۡنَـٰكُمۡ شُعُوبࣰا وَقَبَاۤىِٕلَ لِتَعَارَفُوۤا۟ۚ إِنَّ أَكۡرَمَكُمۡ عِندَ ٱللَّهِ أَتۡقَىٰكُمۡۚ إِنَّ ٱللَّهَ عَلِیمٌ خَبِیرࣱ)

« Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez » [Sourate Al-Hujurat 13]

Ou encore

(إِنَّمَا ٱلۡمُؤۡمِنُونَ إِخۡوَةࣱ فَأَصۡلِحُوا۟ بَیۡنَ أَخَوَیۡكُمۡۚ وَٱتَّقُوا۟ ٱللَّهَ لَعَلَّكُمۡ تُرۡحَمُونَ)

« Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu'on vous fasse miséricorde.» [Sourate Al-Hujurat 10]

Enfin 

(وَٱعۡتَصِمُوا۟ بِحَبۡلِ ٱللَّهِ جَمِیعࣰا وَلَا تَفَرَّقُوا۟ۚ وَٱذۡكُرُوا۟ نِعۡمَتَ ٱللَّهِ عَلَیۡكُمۡ إِذۡ كُنتُمۡ أَعۡدَاۤءࣰ فَأَلَّفَ بَیۡنَ قُلُوبِكُمۡ فَأَصۡبَحۡتُم بِنِعۡمَتِهِۦۤ إِخۡوَ ٰ⁠نࣰا وَكُنتُمۡ عَلَىٰ شَفَا حُفۡرَةࣲ مِّنَ ٱلنَّارِ فَأَنقَذَكُم مِّنۡهَاۗ كَذَ ٰ⁠لِكَ یُبَیِّنُ ٱللَّهُ لَكُمۡ ءَایَـٰتِهِۦ لَعَلَّكُمۡ تَهۡتَدُونَ)

« Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah (Habl Allah) et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés.» [Sourate Aal-E-Imran 103]

Or pour qu'il y ait concorde ou union entre les les hommes il faudrait que l'amour, la confiance, le respect soient les socles de leurs relations et de leurs interactions. À ce propos le saint-maitre Seydina Limamou Lahi rappelle ce hadith qui régit la relation entre croyants :

« Le Croyant doit aimer tous les Croyants et ne doit en haïr aucun »

Et il rajouta une clause fondamentale pour être un véritable croyant : 

« Le vrai Croyant doit vouloir pour son frère Croyant, ce qu’il veut pour lui-même ». 

Dans un hadith rapporté par Nor'man Ibn Bachîr, le Messager d'Allah a dit : 

« Les musulmans, dans l'amour, l'affection et la miséricorde qu'ils se portent, sont comparables à un seul corps. Lorsqu'un membre est affecté, c'est l'ensemble du corps qui ressent la douleur et s'enfièvre.» (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Donc les musulmans doivent se comporter comme s'ils formaient un seul corps et si un seul musulman est heureux ou a une peine tous les autres devront le ressentir en même temps (par solidarité)

Cependant il y a des facteurs qui pourraient tout le temps déstabiliser l'amour et l'union entre les croyants. Parmi ces menaces comme les souligne le saint-maitre il y a le mensonge, la calomnie ("tuumë"), l'ostentation ("nguistal"), la médisance ("jëw"), l'envie, la trahison, la jalousie, l'arrogance ("beew") etc. 

Le prophète (asws) disait :

« Ma communauté sera atteinte par la maladie des autres communautés." Ils dirent : " Ô Prophète (asws), qu'est-ce la maladie des autres communautés ?" Le Prophète (asws) dit : "L'insolence, l'ingratitude, la course aux richesses, les querelles au sujet des largesses de ce bas monde, ainsi que la haine et l'envie mutuelles. Il en résultera l'iniquité et ensuite l'anarchie.»

Mais la plus grande menace à la stabilité sociale et donc à l'union c'est les ouï-dire et les "on a dit que" comme nous l'interdit le saint-maitre qui rajoutait : 

Or aujourd'hui ces on a dit que ont été à la base des grands conflits notés dans le milieux politiques, religieux, familiaux et dans les cercles d'amis. Dans ce même registre il faudra éviter l'individualisme, le clanisme et le communautarisme et privilégier l'intérêt général. 

Par ailleurs pour que la cohésion existe véritablement entre les hommes il faut que certains puissent accepter les défauts et lacunes des autres et vice-versa tout en essayant de les aider à les combler et à se perfectionner : que chacun essaie d'accepter les différences de vue, de mode de vie et de conception de l'autre. À ce propos, Allah nous enseigne dans la sourate Imran 

(یَـٰۤأَیُّهَا ٱلَّذِینَ ءَامَنُوا۟ ٱصۡبِرُوا۟ وَصَابِرُوا۟ وَرَابِطُوا۟ وَٱتَّقُوا۟ ٱللَّهَ لَعَلَّكُمۡ تُفۡلِحُونَ)

« Ô les croyants! Soyez endurants. Incitez-vous à l’endurance ("muñalanté leen"). Luttez constamment (contre l’ennemi qui vous divise) et craignez Allah, afin que vous réussissiez! » [Sourate Aal-E-Imran 200]

Pour mieux réussir à instaurer la paix, la concorde et l'union dans les cœurs, quoi de plus logique que de copier, que de prendre comme modèle universel Seydina Limamou Lahi "YaakaariJaam Ñi" (asws), le chantre de la non-violence, le meilleur rassembleur qui soit qui, lui-même, lançait une invite dès son premier sermon : 

« ...Prenez exemple sur moi et copiez mes actes et mes paroles. Si vous le faites complètement, je vous conduirai dans la Voie du Salut.»

Nous concluons par cette sagesse de Libasse Niang qui résume l'idéologie Layène:

Bu leen fenn bu leen jëw bu leen bokka cik rambaac

Li Baay Laahi di diglée ngoogu loolu di jallu ba

Rafet ngëm ci Baay Laahi mooy

Jeema roy jikkoom, waxew yiiw, jëfew yiiw

Maandu lee gën ci taalibé 

Yalna sounou Borom yokka leeri Adja Ndeye Sény Lahi bint Seydina Mandione Lahi.

Chérif Alassane Lahi Diop,

"Sibt Sâhibou Zamâne"

Secrétaire général de Vision 129

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article