HOMMAGE A EL HADJI PAPA NDOYE LAHI (03/01/1941-06/11/2020)

08 novembre 2020 à 12h52 - 378 vues
MON HOMMAGE À LA MÉMOIRE DU CHANTEUR DU PROPHÈTE
La communauté Ahloulahi vient en ce jour d'enregistrer une énorme perte avec le rappel à Dieu du doyen El Hadji Papa Ibrahima Ndoye Lahi. Une personne qui a passé toute sa vie à servir la communauté du Mahdi en tant que chanteur religieux aux côtés de notre cher Khalif, l'éminent et éloquent prédicateur Seydina El Hadji Abdoulaye Thiaw Lahi.
En effet c'est à Seydina El Hadji Abdoulaye Thiaw Lahi que Seydina Limamou Lahi (asws) avait confié la périlleuse mission consistant à parcourir tous les coins et recoins du pays et de la sous-région africaine pour distiller son message. Et El Hadji Papa Ndoye avait l'insigne honneur d'être parmi les élus, ces lieutenants choisis et chargés d'accompagner le Maréchal Serigne Ablaye à la tête de l'armée des partisans d'Allah pendant plus de 50 ans. Mission qu'il a toujours rempli de la plus belle des manières à côté de Oustaz Magoum Keur, Baye Issa Ndiaye, Amar Samb, Njine Dia, etc. sans jamais prendre de retraite. Plus tard, après que Serigne Ablaye a accédé au califat, laissant l'animation des chants religieux à ses jeunes frères, fils et neveux, El Hadji Papa Ndoye a continué à les accompagner avec des envolées lyriques dont lui seul avait le secret.
Comme pour justifier le fait qu'il n'avait toujours pas encore pris de retraite, il me raconta il y a quelques années qu'à l'occasion d'une cérémonie commémorant l'Appel de Seydina Limamou Lahi, du temps du 3e Khalif Seydina Issa Lahi, il avait raté la cérémonie d'ouverture à Cambérène. Alors à la fin de la cérémonie quand Baye Seydi Thiaw Lahi rejoignit son domicile à Yoff la première chose qu'il fit était d'envoyer quelqu'un lui emmener El Hadji Papa Ndoye. Il raconta qu'une fois en présence du Khalif-Maitre de son Temps ce dernier lui lança "pourquoi as-tu raté la cérémonie d'ouverture ?" Il lui repondit qu'il était souffrant. Alors Baye Seydi Thiaw lui annonça : "Ne sais tu pas que c'est toi que mon grand-père (asws) a choisi pour chanter son célèbre message (Ajîbû da'ya Lâhi...) à chaque fois que [Serigne] Ablaye y ferait allusion au cours de son discours?" El Hadji Papa Ndoye conclut que c'est depuis ce jour qu'il n'a plus jamais raté une cérémonie de l'Appel quel que fût son état de santé.
Son respect pour la famille de Seydina Limamou Lahi (asws) n'avait aucune limite. Il ne faisait aucune distinction entre les membres adultes et les jeunes petit-fils du saint-maitre (asws). Dans mon enfance, je me rappelle qu'il fut la première personne à me saluer en m'embrassant la main comme tout le monde le faisait pour mon grand-père Sangoup Jamono alors que je n'y comprenais encore rien. J'avais pas encore 7 ans. Toutefois voir plusieurs fois cette personne aussi âgé me temoigner autant d'attention et de considération m'a aidé à comprendre très tôt que je ne devais pas quitter la voie tracée par mes vénérés ascendants et que j'avais l'obligation de m'instruire profondément. Pour cela je lui en serai éternellement reconnaissant au même titre que tous mes cousins et oncles membres de la famille Ahloulahi.
Qui autre que El Papa Ndoye, le chanteur du prophète - comme il aimait être désigné - nous procurera le bonheur de déguster le "marsiya" de Seydina Mandione, ou celui de Seydina Ababacar Lahi, ou encore le plaisir de siroter les vers de "Seydi Rohoulahi ku la way" ou ceux de "Aaxiru Zamaan", ou encore de "Xayartu Limaamu" ? Qui pour nous envoûter avec les poèmes de Baye Malick Mbaye à l'occasion des "toûrou jaal"? Qui d'autre pour nous fredonner le poème apaisant du "Ziarra Jamalahi" à l'occasion du Yor-yor de Jamalahi pendant l'Appel? Qui encore pour nous lancer le message du Mahdi "Ajibû da'ya Lâhi" en nous faisant sentir cette décharge électrique parcourant notre colonne vertébrale avant de saisir tout notre être ?
Notre peine à tous est très profonde mais nous nous consolons avec l'espoir qu'il est déjà aux côtés de son maître, son bien-aimé grand-père "Yaakaari Jaam Ñi" Seydina Limamou Lahi Al Moukhtâr Wa Seydil Anlamîna.
Chérif Alassane Lahi Diop
"Sibt Sâhibou Zamâne"
Secrétaire général de Vision 129

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article