LES RELATIONS ENTRE THIERNO SARR THIOME ET SEYDINA LIMAMOU LAHI (psl)

15 janvier 2020 à 19h52 - 1103 vues

(Suite de l'article sur Thierno Sarr Thiome)

Trois jours après, un dimanche matin, Seydina Limamou lança son appel. « Adjiibou daa-i yaa laahi (Répondez à l’Appel de Dieu) ». Thierno Sarr comprit alors que l’heure tant attendue est arrivée. Quand il en parla, ses parents lui dirent qu’il n’allait pas le laisser devenir fou comme Limamou. Réputé pour son entêtement, Thierno persista dans ses dires et voulut rejoindre le saint maître. Sachant qu’ils ne pouvaient rien contre lui, ils l’attachèrent pendant trois jours du dimanche, jour de l’appel au mardi. Au troisième jour, il leur dit qu’il voulait aller à Ngor rendre visite à sa sœur Mame Rokhaya Thiome, épouse de Birima Mbengue de Ngor. Ses parents acceptèrent et lui dirent que tout ce qu’ils veulent c’est qu’il quitte Yoff.

C’est en fin d’après-midi qu’il prit ses affaires, partit, faisant semblant d’aller à Ngor mais fit demi-tour pour rejoindre Seydina Limamou.

Il trouva Momar Bineta Samb devant la porte de Limamou. Momar Bineta lui demanda ce qu’il venait faire là. Thierno lui dit : « Limamou démaa seet (je suis venu voir Limamou) ». Momar Bineta le laissa passer. Thierno frappa à la porte. Limamou demanda qui est-ce. Thierno déclina son identité et Limamou lui dit aussitôt : « Thierno tu es venu, entres, je suis à l’intérieur ». Quand il est entré, il trouva Limamou au milieu de la chambre et lui dit, « je suis venu répondre à ton appel ». Il lui demanda à trois reprises s’il est bien venu répondre à l’appel. « Oui », répondit-il. « Certes, Dieu ne m’a pas trompé », ajouta Limamou qui était enveloppé avec les pagnes blancs qui le recouvraient depuis qu’il a lancé son appel. Thierno Sarr lui offrit aussitôt un boubou qu’il accepta. Il enleva alors les pagnes, porta le boubou et dit à Thierno Sarr : « Thierno aa ma solal (trois fois), di nama niaane ma borom mou solal leu lou ken doul am ci adouna (Thierno, c’est toi qui m’a fait porter ce boubou (trois fois), je vais prier Dieu pour qu’il te fasse porter ce que nulle personne ne possédera sur terre) ».

Pour confirmer ces propos, Adama Thiome souligne que l’Imam a quitté ce monde en 1909, alors que son grand-père est décédé en 1917. Et jusqu’à cette date, Dieu lui a permit de parler directement, en cas de besoin, à Seydina Limamou Lahi (PSL). Et ce, devant des témoins comme son illustre fils, Seydina Issa Rohou Lahi (PSL).

Trois ans après l’appel, un soir après la prière de Guéwé, Seydina Limamou dit à Momar Bineta Samb que l’ange Djibril lui a transmis un ordre divin comme quoi, il ne doit pas passer cette nuit-là à Yoff. Il dit à Momar Bineta de rester sur place car il allait partir avec Thierno Sarr Thiome. Ce dernier lui demanda si c’est Dieu qui lui a donné l’ordre de l’amener avec lui. « Non, lui répondit Limamou. C’est tout simplement parce que je veux t’amener avec moi ».Thierno lui proposa alors de partir avec Demba Mbaye pour qu’il porte leurs bagages. C’est ainsi qu’ils sont partis tous trois à Nguédiaga. Le petit-fils du compagnon persiste et signe. Ils étaient trois : Seydina Limamou, Thierno Sarr et Demba Mbaye (C’est là-bas que Abdoulaye Samb et celui qui a amené Seydina Mandione les ont trouvé). Quand ils sont arrivés à Malika, Seydina Limamou leur a dit que le lendemain ils allaient jeûner. Le vieux Demba Mbaye ne put s’empêcher de dire : « Nous nous cachons et nous jeûnons. Avec quoi allons-nous rompre le jeûne ? ». Limamou lui dit : « Oui parce que ce qui m’est arrivé hier à la Mecque va m’arriver ici. Et je vais manger ce que j’avais mangé hier ». C’est la raison pour laquelle, le lendemain deux personnes Sam Penda et Sira Tall, après avoir entendu les rugissements de l’Imam, vinrent à lui, l’un avec une gourde de lait et l’autre avec une gourde de lait caillé.

Seydina Limamou sera par la suite arrêté et amené à Gorée où il va vivre trois mois et trois jours.

Une histoire qu’il poursuit par l’épisode du retour de Seydina Limamou Lahi (PSL) à Dakar après un séjour de trois mois et trois jours à Gorée. Adama Thiome souligne que c’est après un séjour de dix mois à Dakar chez Thierno Ababacar Sylla que Baye Lahi appela ses compagnons et leur dit qu’ils allaient rentrer tous à Yoff mais que lui et Thierno Sarr Thiome devait passer « quelque part ». C’est ainsi qu’ils ont quitté le matin très tôt pour arriver vers 15 h à Ndingala, le lieu de destination finale.  Après avoir fait leur ablution et prié takkussan, ils sont allés ensuite sur le monticule où ils ont prié deux rakkas avant que Seydina Limamou Lahi (PSL) ne dise à Thierno que l’environnement changera notamment avec l’affluence suite à l’Appel du Mahdi et ce, près des deux mers comme mentionné dans le Coran. C’est après l’épuisement de l’eau de leur bouilloire que jaillit celle de Ndingala.

Ils y restèrent deux jours, retournèrent ensuite à Yoff. Sur place, Seydina Limamou dit à ses adeptes, qu’il a découvert un nouveau site qui s’appelle Kem-Médine. C’est ainsi que l’Imam va revenir avec sept personnes. Quatre cases seront implantées dont une pour Seydina Limamou et une pour Thierno Sarr.

Après le rappel à Dieu de l’Imam, Thierno alla habiter à Malika où il avait des champs qu’il aimait cultiver.

Il est décédé le 28 novembre 1917, laissant trois fils : l’aîné Cheikhou Thiome né en 1878, Libasse Thiome né en 1891 et le fils cadet Abdoulaye Goté né en 1895 qui est le père de notre interlocuteur.

Sélou Laye BA

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article