MAME LIBASSE LAHI : Le Réél Extraordinaire venu soutenir la Mission de Seydina Limamou LAHI Al-Mahdi (psl) (Nâsir al-Haqq bi-l-Haqq)

17 septembre 2021 à 10h00 - 768 vues

LE REEL EXTRAORDINAIRE VENU POUR SOUTENIR LA MISSION DE SEYDINA LIMAMOU LAHI AL-MAHDI (psl) (Nâsir al-Haqq bi-l-Haqq)

Nous pouvons définir le Réel (ou le concret) comme tout ce que Dieu décide, dit ou accomplit. Nous apprenons dans le livre Saint de l’Islam qu’Il le réalise par le Verbe. 

وَيُحِقُّ اللَّهُ الْحَقَّ بِكَلِمَاتِهِ [1]

                « Allah accomplit le Réel par Ses paroles. »

Par conséquent le Réel (al-haqq), communément appelé la Réalité, la Vérité ou encore le Concret, appartient à Dieu et émane de Lui. Il est Son œuvre comme c’est précisé dans le Coran :

الْحَقُّ مِن رَّبِّكَ [2]

« Le Réel vient de ton Seigneur. » 

وَقُلِ الْحَقُّ مِن رَّبِّكُمْ [3]

« Et dis: ‘’Le Réel émane de votre Seigneur.’’ »

(…) فَعَلِمُوا أَنَّ الْحَقَّ لِلَّهِ [4]

« (…). Ils sauront que le Réel appartient à Dieu. »

Dieu éprouve Ses créatures avec le Réel. Ce dernier traduit la manifestation de la volonté du Maître que nul n’a l’autorité de contester. D’ailleurs, la non-acceptation du Réel a été le tort d'Iblis qui l'a conduit à la rébellion. De la même façon, l'incapacité de distinguer le Réel du Faux (al-bâtil) a été le tort du premier des hommes Adama psl. Le manque de persévérance lui a fait défaut face à la tentation d'Iblis, l’amenant à suivre le faux et à se détourner du réel, provoquant la colère de Son Seigneur.

Ainsi, la crainte de quitter le confort du paradis constituant sa faiblesse, Iblis s'est engouffré dans cette brèche pour lui faire commettre l'irréparable. Depuis ce jour, reconnaître le Réel, l'accepter, le suivre, ou s'y conformer, constituent les défis majeurs de l'être humain qui a la fâcheuse tendance à vouloir nier ou ignorer toute Réalité qu’il pense le désavantager. Toutefois, malgré toutes ses tentatives, sa fuite en avant ne peut pas lui empêcher d’être toujours rattrapé par la Réalité.

Dieu se révèle à Ses créatures par le Réel. Il ne peut en être autrement si l’on sait que tout ce qu’Il possède c’est du Réel, de l’Existant. Il n’est pas détenteur d’un faux. Tout ce qui existe relève de Sa Création. A l’opposé, tout ce qui est  faux, l’est uniquement car ne constituant pas Son œuvre. Il constitue dès lors à de l’illusionnisme fabulé par des « chaytans », des hommes et des djinns. C’est de l’Inexistant.

Il n’existe pas de meilleure preuve que le Réel : il est au-dessus de toute suspicion, de toute interprétation, de toute conviction, et de toute érudition. Dieu est Ses prophètes invitent ceux qui nient Son existence à contempler la perfection, l’ordonnance et l’harmonie de la Création ainsi que son caractère unique. Par conséquent, le Réel « ordinaire » permet ainsi de connaître Dieu.

L’omniscience qui se cache derrière toute créature révèle l’existence d’un Créateur qui est au-dessus de tout et a une mainmise sur toute chose. L’obéissance de toute la Création à des règles impose de reconnaître l’existence d’un Ordonnateur qui a déterminé ces règles. Plus la science évolue, plus on découvre la perfection qui se cache derrière le Réel, même le plus ordinaire à nos yeux. Il n’existe nul autre créateur que Dieu. Par conséquent, tout Réel est un prodige, car ne peut être réalisé que par Lui seul. L’Unique Créateur qu’Il est, justifie qu’Il soit l’unique Dieu qui existe et doit être adoré.

اللَّهُ خَالِقُ كُلِّ شَيْءٍ [5]

« Allah est le Créateur de toute chose »

أَفَمَن يَخْلُقُ كَمَن لَّا يَخْلُقُ أَفَلَا تَذَكَّرُونَ [6]

« Celui qui crée est-il semblable à celui qui ne crée rien ? »

Ainsi, le Réel permettant de découvrir Dieu, Ses prophètes le font prévaloir pour faire admettre l’intervention de leur Seigneur à travers la réalisation de leurs prodiges. Les miracles des prophètes de Dieu sont ainsi les preuves de la véracité de leurs messages (al-bayyinât الْبَيِّنَاتِ).

تِلْكَ الْقُرَىٰ نَقُصُّ عَلَيْكَ مِنْ أَنبَائِهَا وَلَقَدْ جَاءَتْهُمْ رُسُلُهُم بِالْبَيِّنَاتِ [7]

« Ces cités dont Nous te racontons certaines de leurs histoires. En vérité, leurs messagers leur avaient apporté les preuves »

وَقَالَ الَّذِينَ فِي النَّارِ لِخَزَنَةِ جَهَنَّمَ ادْعُوا رَبَّكُمْ يُخَفِّفْ عَنَّا يَوْمًا مِّنَ الْعَذَابِ (49) قَالُوا أَوَلَمْ تَكُ تَأْتِيكُمْ رُسُلُكُم بِالْبَيِّنَاتِ قَالُوا بَلَىٰ [8]

« Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l'Enfer: ‘’Priez votre Seigneur de nous alléger un jour du supplice.’’ Ils répondront: ‘’Vos Messagers, ne vous apportaient-ils pas les preuves évidentes ?’’ Ils diront: ‘’Si !’’»

Ces preuves sont des faits réels qui ne peuvent être la réalisation de nul autre que Dieu, Créateur de toute chose. C’est ce qui a conduit Moïse à dire à Pharaon après la réalisation de ses nombreux miracles.

وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَىٰ تِسْعَ آيَاتٍ بَيِّنَاتٍ فَاسْأَلْ بَنِي إِسْرَائِيلَ إِذْ جَاءَهُمْ فَقَالَ لَهُ فِرْعَوْنُ إِنِّي لَأَظُنُّكَ يَا مُوسَىٰ مَسْحُورًا (101) قَالَ لَقَدْ عَلِمْتَ مَا أَنزَلَ هَٰؤُلَاءِ إِلَّا رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ بَصَائِرَ وَإِنِّي لَأَظُنُّكَ يَا فِرْعَوْنُ مَثْبُورًا [9]

« Et certes, Nous donnâmes à Musa (Moïse) neuf miracles évidents. Demande donc aux enfants d'Israël, lorsqu'il leur vint et que Pharaon lui dit: ‘’Ô Moïse, je pense que tu es ensorcelé.’’ Il (Moïse) répondit: ‘’Tu sais fort bien que ces choses [les miracles], seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves visibles; et certes, Ô Pharaon, je crois que tu as perdu la raison. »

Ainsi, le Réel extraordinaire constitue ce qui permet de reconnaître les envoyés de Dieu. Cependant, le Coran nous enseigne qu’il a souvent été confondu avec le faux, même si de nos jours, l’être humain est parvenu à désacraliser la magie et parvient plus facilement à le distinguer de la puissance du Réel :

اقْتَرَبَتِ السَّاعَةُ وَانشَقَّ الْقَمَرُ (1) وَإِن يَرَوْا آيَةً يُعْرِضُوا وَيَقُولُوا سِحْرٌ مُّسْتَمِرٌّ [10]

« L'Heure est proche et la Lune s'est fendue. Et s'ils voient un miracle (se produire), ils s'en détournent et disent: ‘’Une magie persistante.’’ »

فَلَمَّا جَاءَهُمُ الْحَقُّ مِنْ عِندِنَا قَالُوا إِنَّ هَٰذَا لَسِحْرٌ مُّبِينٌ (76) قَالَ مُوسَىٰ أَتَقُولُونَ لِلْحَقِّ لَمَّا جَاءَكُمْ أَسِحْرٌ هَٰذَا وَلَا يُفْلِحُ السَّاحِرُونَ[11]

« Et lorsque le Réel leur vint de Notre part, ils dirent: ‘’Voilà une magie claire !’’ Moïse (leur) répondit: ‘’Dites-vous du Réel lorsqu’il vous parvient que c’est de la magie, alors que (vous savez que) les magiciens ne peuvent être capable de le produire ?‘’ » 

فَلَمَّا جَاءَتْهُمْ آيَاتُنَا مُبْصِرَةً قَالُوا هَٰذَا سِحْرٌ مُّبِينٌ [12]

« Et lorsque Nos miracles leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent: ‘’C'est là une magie évidente !’’ »

Face à cette réalité, nous ne cesserons de nous étonner de constater des individus se détourner du miracle de Dieu apporté par Seydina Limamou Lahi (psl), et recourir à des livres afin de vérifier la véracité de ses déclarations, lui qui a annoncé être le prophète Muhammad (psl) revenu pour une seconde mission en tant qu’al-Mahdi. C'est comme si l'expérience avait démontré que pour distinguer un vrai prophète d'un faux, il fallait consulter les livres des ulémas. Une telle conception est absurde, et contraire aux enseignements du livre de l’Islam.

En effet, le Coran nous a indiqué la démarche à suivre pour pouvoir distinguer un vrai prophète d’un faux. Au lieu de nous fier à celle-ci, nous avons préféré concevoir la nôtre pour faire face à celle de Dieu, la tronquer et la récuser. Notre démarche est celle de la polémique à outrance que nous affectionnons très particulièrement et fort chaleureusement.

Nous l’avons justement choisie parce qu’elle ne repose sur rien de concret contrairement au Réel. Elle nous permet de laisser libre cours à l’expression de notre égo caractérisé par sa démesure, laissant porte ouverte à toute sorte de sottise, vantardise et exagération. C’est notamment être capable de soutenir à la fois une chose et son contraire, quitte à nier une Réalité si imposante qu’elle crève les yeux, si assourdissante qu’elle perce les tympans et si perceptible que nous pourrions la toucher du doigt.  

وَيُجَادِلُ الَّذِينَ كَفَرُوا بِالْبَاطِلِ لِيُدْحِضُوا بِهِ الْحَقَّ وَاتَّخَذُوا آيَاتِي وَمَا أُنذِرُوا هُزُوًا [13]

« Et ceux qui ont mécru polémiquent en se basant sur du faux pour contredire le Réel et considèrent Mes miracles à une plaisanterie »

Il est fort probable que ce soit elle qui se cache derrière ceux qui soutiennent qu’il existerait de « faux miracles », c’est-à-dire des « irréels réels. » Ils prétendent en cela s’appuyer sur des hadiths en ignorant que le réel est au-dessus de tout hadith et que tout ce qui lui est contraire constitue un faux. Il convient par conséquent de leur rappeler qu’un miracle est toujours du Réel. Ils pensent que les miracles de Seydina Limamou Lahi (psl) sont en contradiction avec la religion, alors qu’en réalité, ils ne le sont qu’avec leurs propres convictions, leurs propres suspicions, leurs propres doutes mais surtout avec leurs propres prétentions.

La démarche qui nous est indiquée par le Coran afin de parvenir à distinguer un vrai prophète d’un faux, est simplement d’ouvrir les yeux, de tendre les oreilles, et de faire preuve de bon sens pour être en mesure de constater l’avènement ou pas de Réels extraordinaires, c’est-à-dire des miracles de Dieu qui sont les preuves de tous les vrais envoyés. C’est en effet ce qui apparaît à travers les versets suivants où le Seigneur reproche aux mécréants d’avoir adopté comme stratégie vis-à-vis de Ses miracles de faire le sourd, muet, aveugle, et débile. Il dit :

وَمَثَلُ الَّذِينَ كَفَرُوا كَمَثَلِ الَّذِي يَنْعِقُ بِمَا لَا يَسْمَعُ إِلَّا دُعَاءً وَنِدَاءً صُمٌّ بُكْمٌ عُمْيٌ فَهُمْ لَا يَعْقِلُونَ [14]

« L’exemple des mécréants est comme l’exemple de celui qui s’adresse à (du bétail) qui n’entend que des appels et des voix (sans comprendre leur signification). Ils sont sourds, muets, aveugles et ne réfléchissent pas. »

مَثَلُ الْفَرِيقَيْنِ كَالْأَعْمَىٰ وَالْأَصَمِّ وَالْبَصِيرِ وَالسَّمِيعِ هَلْ يَسْتَوِيَانِ مَثَلًا أَفَلَا تَذَكَّرُونَ [15]

« Les deux groupes ressemblent, l'un à celui qui ne voit pas et n’entend pas, l'autre à celui qui voit et qui entend. Les deux sont-ils comparativement égaux ? Ne vous souvenez-vous pas ? »

قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الْأَعْمَىٰ وَالْبَصِيرُ أَمْ هَلْ تَسْتَوِي الظُّلُمَاتُ وَالنُّورُ أَمْ جَعَلُوا لِلَّهِ شُرَكَاءَ خَلَقُوا كَخَلْقِهِ فَتَشَابَهَ الْخَلْقُ عَلَيْهِمْ قُلِ اللَّهُ خَالِقُ كُلِّ شَيْءٍ وَهُوَ الْوَاحِدُ الْقَهَّار [16]

« Dis: ‘’L'aveugle et celui qui voit sont-ils semblables ? Ou bien sont-ils semblables les ténèbres et la lumière ? Ou bien donnent-ils à Allah des associés qui créent des choses semblables à Sa création, au point que les (deux) créations soient semblables à leurs yeux (au point qu’ils ne puissent pas les distinguer) ? Dis: « Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui l'Unique, le Dominateur suprême. »

وَمَا يَسْتَوِي الْأَعْمَىٰ وَالْبَصِيرُ وَالَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَلَا الْمُسِيءُ قَلِيلًا مَّا تَتَذَكَّرُونَ [17]

« L'aveugle et le voyant ne sont pas égaux, de la même manière ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres ne peuvent être comparés à celui qui fait le mal. C'est rare que vous vous rappeliez ! »

وَالَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا صُمٌّ وَبُكْمٌ فِي الظُّلُمَاتِ [18]

« Et ceux qui traitent de mensonges Nos miracles sont sourds et muets, et sont dans les ténèbres. »

أَمْ تَحْسَبُ أَنَّ أَكْثَرَهُمْ يَسْمَعُونَ أَوْ يَعْقِلُونَ إِنْ هُمْ إِلَّا كَالْأَنْعَامِ بَلْ هُمْ أَضَلُّ سَبِيلً [19]

« Ou bien penses-tu que la plupart d'entre eux entendent ou comprennent ? Ils ne sont en vérité comparables qu'à des bestiaux, ils sont même encore plus égarés du sentier (que ces derniers). »

Seydina Limamou Lahi al-Mahdi (psl), après nous avoir annoncé qu’il est le prophète Muhammad revenu pour une seconde mission sur ordre de son seigneur, a apporté comme preuve une chose qui ne peut être réalisée que par Dieu. En effet, faire reculer l’océan, lui marquer une frontière qu’elle ne devait plus jamais franchir, y ordonner l’instauration de son mausolée afin que toute les générations derrière lui puissent constater de visu la Réalité d’un tel fait, tout cela constitue une preuve comme jamais il n’en a existé auparavant, en notre connaissance.

Les miracles de Nûh, d’Ibrahîm, de Mûsâ, de Sâlih, de Hûd, de ‘Isâ et ceux des autres prophètes ont été témoignés par leurs contemporains. Ils ont tous fini par disparaître ou s’éclipser. Malgré que nous n’en soyons pas témoins, nous y croyons. Par conséquent, comment pouvons-nous par la suite nier un miracle qui se passe sous nos yeux comme en témoigne la photo ci-dessus ?

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لِمَ تَكْفُرُونَ بِآيَاتِ اللَّهِ وَأَنتُمْ تَشْهَدُونَ [20]

« Ô gens du Livre, pourquoi ne croyez-vous pas aux miracles d'Allah (le Coran), alors que vous en êtes témoins ? »

فَإِن زَلَلْتُم مِّن بَعْدِ مَا جَاءَتْكُمُ الْبَيِّنَاتُ فَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ [21]

« Si vous bronchez, après que les preuves vous soient parvenues, sachez alors qu'Allah est Puissant et Sage »

وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ تَفَرَّقُوا وَاخْتَلَفُوا مِن بَعْدِ مَا جَاءَهُمُ الْبَيِّنَاتُ وَأُولَٰئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ عَظِيمٌ [22]

« Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont opposés après que les preuves leur soient venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. »

وَقُلِ الْحَقُّ مِن رَّبِّكُمْ فَمَن شَاءَ فَلْيُؤْمِن وَمَن شَاءَ فَلْيَكْفُرْ [23]

« Et dis: ‘’Le Réel émane de votre Seigneur.’’ Quiconque veut croire qu'il croie, quiconque veut nier qu'il nie.

قَدْ جَاءَكُم بَصَائِرُ مِن رَّبِّكُمْ فَمَنْ أَبْصَرَ فَلِنَفْسِهِ وَمَنْ عَمِيَ فَعَلَيْهَا وَمَا أَنَا عَلَيْكُم بِحَفِيظٍ [24]

« Il vous est parvenu des preuves évidentes de la part de votre Seigneur. Donc, quiconque s’en aperçoit, c'est en sa faveur; et quiconque fait l’aveugle (ne s’en aperçoit pas), c'est à son détriment, car je ne suis nullement chargé de votre sauvegarde. »

وَأَمَّا ثَمُودُ فَهَدَيْنَاهُمْ فَاسْتَحَبُّوا الْعَمَىٰ عَلَى الْهُدَىٰ فَأَخَذَتْهُمْ صَاعِقَةُ الْعَذَابِ الْهُونِ بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ [25]

« Et quant aux Thamud, Nous les avons guidés (en leur donnant des preuves). Ils ont cependant préféré (suivre) l'aveuglement plutôt que de se guider. C'est alors qu'ils furent saisis par la foudre du supplice le plus humiliant comme gain de ce qu'ils avaient accomplis. »

Descartes avait raison lorsqu’il disait que « les choses que nous concevons fort clairement et fort distinctement sont toutes vraies [26]. »

Hélas, l’égo a encore une fois pris le dessus sur la raison. Il a une nouvelle fois aveuglé l’être humain au point de lui faire croire qu’il lui appartiendrait de fournir les preuves du vrai Mahdi et du vrai Jésus. Il l’a conduit à faire des pronostics basés sur son ignorance, ses suspicions, ses désirs et intérêts, oubliant qu’il appartient à Dieu de donner des preuves à Ses prophètes et que le serviteur qu’il est, a le devoir de les accepter une fois qu’elles lui sont révélées. Comment pouvons-nous imaginer que les deux individus qui nous avaient été annoncés pour la fin des temps, puissent venir les mains vides pour compter sur la suffisance de notre connaissance afin de parvenir à les reconnaître ?

فَلَمَّا جَاءَتْهُمْ رُسُلُهُم بِالْبَيِّنَاتِ فَرِحُوا بِمَا عِندَهُم مِّنَ الْعِلْمِ وَحَاقَ بِهِم مَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ [27]

« Lorsque leurs Messagers leur apportaient les preuves évidentes, ils se contentaient des connaissances qu'ils avaient. Et ce dont ils se moquaient les enveloppa. »

Une telle illusion avait causé la perte des peuples précédents. La même erreur est en train de se reproduire. Sur quelle base l’être humain peut-il se permettre de nier les preuves de Dieu ? Si même ceux qui ont vu et entendu les preuves de Dieu à l’instar des peuples de Nûh, Sâlih, Hûd, Ibrahîm, Moïse, Jésus, Muhammad entre autres, ont été capables de nier la mission de leurs prophètes, qu’en serait-il pour ceux à qui le Mahdi et Jésus devraient se présenter sans apporter avec eux la moindre preuve ?

A quel argument pouvons-nous nous fier au-delà de la Réalité ? Seydina Limamou Lahi (psl) face à l’océan est une Réalité concrète et palpable que nous pouvons tous apercevoir. Quelle différence existe-t-il entre celui qui nie une parole qui ne peut être que celle de Dieu en l’occurrence le Coran, et celui qui nie un fait qui ne peut être que celui de Dieu ? Aucune différence, car ils ont tous les deux nié la Réalité.

Comment quelqu’un qui a lu le Coran et pris connaissance que le tort des peuples a été de nier les miracles apportés par leurs envoyés peut-il se permettre de combattre un homme qui, après avoir déclaré qu’il est l’envoyé de Dieu, a fait des miracles, c’est-à-dire des Faits Réels que nul ne peut accomplir excepté Dieu ?

إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا بِآيَاتِ اللَّهِ لَهُمْ عَذَابٌ شَدِيدٌ [28]

« Ceux qui ne croient pas aux miracles d'Allah auront, certes, un dur châtiment ! »

إِنَّ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِآيَاتِ اللَّهِ لَا يَهْدِيهِمُ اللَّهُ وَلَهُمْ عَذَابٌ [29]

« Ceux qui ne croient pas aux miracles d'Allah, Allah ne les guide pas. Et ils ont un châtiment douloureux. »

وَمَنْ يَكْفُرْ بِآيَاتِ اللَّهِ فَإِنَّ اللَّهَ سَرِيعُ الْحِسَابِ [30]

« Et quiconque ne croit pas aux miracle d'Allah... alors Allah est prompt à leur régler compte ! »

وَالَّذِينَ كَفَرُوا بِآيَاتِ اللَّهِ وَلِقَائِهِ أُولَٰئِكَ يَئِسُوا مِنْ رَحْمَتِي [31]

« Et ceux qui ne croient pas aux miracles d'Allah et à Sa rencontre, désespèrent de Ma miséricorde.»

فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن كَذَّبَ بِآيَاتِ اللَّهِ وَصَدَفَ عَنْهَا سَنَجْزِي الَّذِينَ يَصْدِفُونَ عَنْ آيَاتِنَا سُوءَ الْعَذَابِ بِمَا كَانُوا يَصْدِفُونَ [32]

« Qui est plus injuste que celui qui traite de mensonges les miracles d'Allah et qui s'en détourne ? Nous punirons ceux qui se détournent de Nos miracles, par un mauvais châtiment, pour s'en être détournés. »

لَقَدْ جَاءَكَ الْحَقُّ مِن رَّبِّكَ فَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الْمُمْتَرِينَ (94) وَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِ اللَّهِ فَتَكُونَ مِنَ الْخَاسِرِينَ وَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِ اللَّهِ [33]

« Le Réel t'est venu de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui (en) doutent. Et ne sois point de ceux qui traitent de mensonge les miracles d'Allah. Tu serais alors parmi les perdants. »

Nier les miracles des prophètes c’est avouer qu’ils ne seraient pas des Faits Réels, ou qu’ils proviendraient d’un autre créateur que Dieu, ou qu’ils ne suffiraient pas comme preuves. Chacune de ces prétentions étant fausse, Dieu considère ceux qui en sont les auteurs d’être des menteurs.      

إِنَّمَا يَفْتَرِي الْكَذِبَ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِآيَاتِ اللَّهِ وَأُولَٰئِكَ هُمُ الْكَاذِبُونَ [34]

« Certes ceux qui ne croient pas aux miracles d'Allah inventent le mensonge; et ce sont eux les menteurs. »

Etant donné qu’il ne peut pas y avoir de preuves plus probantes que le Réel, ceux qui le nient, ne peuvent plus être en mesure de pouvoir être convaincus ou satisfaits par n’importe quel autre argument qu’il soit.

وَمَا أَنتَ بِهَادِي الْعُمْيِ عَن ضَلَالَتِهِمْ إِن تُسْمِعُ إِلَّا مَن يُؤْمِنُ بِآيَاتِنَا فَهُم مُّسْلِمُونَ [35]

« Et tu ne peux non plus guider les aveugles hors de leur égarement. Tu ne feras entendre que ceux qui croient en Nos miracles et se soumettent. »

قُلِ انظُرُوا مَاذَا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا تُغْنِي الْآيَاتُ وَالنُّذُرُ عَن قَوْمٍ لَّا يُؤْمِنُونَ [36]

« Dis: ‘’Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.’’ Mais ni les miracles ni les les prophètes ne peuvent suffire à des gens qui ne croient pas. »

Ils se condamnent dès lors à demeurer des éternels négateurs, sauf lorsqu’ils entreront en Enfer :

وَيَوْمَ يُعْرَضُ الَّذِينَ كَفَرُوا عَلَى النَّارِ أَلَيْسَ هَٰذَا بِالْحَقِّ قَالُوا بَلَىٰ وَرَبِّنَا قَالَ فَذُوقُوا الْعَذَابَ بِمَا كُنتُمْ تَكْفُرُونَ [37]

Et le jour où seront présentés au Feu ceux qui ont mécru (on leur dira): « Ceci n'est-il pas le Réel ? » Ils diront: ‘’Si par notre Seigneur’’. » Il dira: ‘’Eh bien, goûtez le châtiment pour avoir mécru’’. »

Pour conclure sur ce débat qui répond aux fausses accusations de ces négateurs et autres sceptiques, nous espérons que ces publications aideront l’être humain à ouvrir les yeux et avoir l’humilité de faire face à la Réalité. Croire en Seydina Limamou Lahi al-Mahdi et suivre ses enseignements, c’est accepter de se conformer à la Réalité et cela préserve de la colère du Créateur. Rejeter la mission de Seydina Limamou Lahi, c’est rejeter la volonté du Décideur, refuser de s’y conformer et se condamner à la perte.  

قُلْ سِيرُواْ فِي الأَرْضِ ثُمَّ انظُرُواْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُكَذِّبِينَ [38]

Dis: « Parcourez la terre et regardez ce qu'il est advenu de ceux qui traitaient le Réel de mensonge. »

Mame Libasse THIAW LAYE
Auteur du livre L’océan de Lumières Seydina Limamou Lahi al-Mahdi (psl), aux éditions La Comète,
Auteur de l’article Comment les sens peuvent servir à la confirmation de la mission de Seydina Limamou Lahi al-Mahdi (psl),
Et fils du porte-parole de la communauté layène
Seydina Muhammadou Lamine Lahi ibn Seydina Ababacar Lahi ibn Seydina Limamou Lahi al-Mahdi (pse).

[1] Coran, sourate 10, verset 82.

[2] Coran, sourate 2, verset 174.

[3] Coran, sourate 18, verser 29.

[4] Coran, sourate 28, verset 75.

[5] Coran, sourate 39, verset 62.

[6] Coran, sourate 16, verset 17.

[7] Coran, sourate 7, verset 101.

[8] Coran, sourate 40, verset 49-50.

[9] Coran, sourate 17, verset 101-102.

[10] Coran, sourate 54, verset 1-2.

[11] Coran, sourate 10, verset 76.

[12] Coran, sourate 27, verset 13.

[13] Coran, sourate 18, verset 56.

[14] Coran, sourate 2, verset 171.

[15] Coran, sourate 11, verset 24.

[16] Coran, sourate 13, verset 16

[17] Coran, sourate 40, verset 58.

[18] Coran, sourate 6, verset 9.

[19] Coran, sourate 25, verset 44.

[20] Coran, sourate 3, verset 70.

[21] Coran, sourate 2, verset 209.

[22] Coran, sourate 3, verset 105.

[23] Coran, sourate 18, verset 29.

[24] Coran, sourate 6, verset 104.

[25] Coran, sourate 41, verset 17.

[26] Descartes du Perron René, Discours de la méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences, Paris, Librairie de la bibliothèque nationale, 1894, p. 56.

[27] Coran, sourate 40, verset 83.

[28] Coran, sourate 3, verset 4.

[29] Coran, sourate 16, verset 104.

[30] Coran, sourate 3, verset 19.

[31] Coran, sourate 29, verset 23

[32] Coran, sourate 6, verset 157.

[33] Coran, sourate 10, verset 95.

[34] Coran, sourate 16, verset 105.

[35] Coran, sourate 27, verset 81.

[36] Coran, sourate 10, verset 101.

[37] Coran, sourate 46, verset 34.

[38] Coran, sourate 6, verset 11.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article