TRIBUNE DU VENDREDI N°86 : LA « NAṢÎḤATU LI RASÛLIHI » OU DISPONIBILITÉ À L’ÉGARD DU MESSAGER

03 juillet 2022 à 18h00 - 423 vues

LA « NAṢÎḤATU LI RASÛLIHI » OU DISPONIBILITÉ À L’ÉGARD DU MESSAGER

Le saint-maitre Seydina Limamou Lahi nous enseigne que la « naṣîḥatu li rasûlihi » ou disponibilité à l’égard du Messager consiste à croire en sa Mission, lattester, suivre ses commandements, abandonner ce quil interdit et pratiquer sa tradition.

Croire en la mission du messager revêt une importance capitale en l’Islam dans la mesure où elle correspond à la deuxième condition contenue dans la profession de foi ou ٱلشَّهَادَة (ash-shahâda) qui est le premier pilier de notre religion. La profession de foi consistant à reconnaitre puis prononcer :

أَشْهَدُ أَنْ لَا إِلَٰهَ إِلَّا ٱللَّٰهُ وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ ٱللَّٰهِ

Ce qui signifie : « J’atteste qu'il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu et j'atteste que Mouhamad est le Messager de Dieu. »

Il s’agit donc de reconnaitre que Seydina Mouhamad (asws) est le messager d’Allah qui a été envoyé en tant que « Khatam Al Anbi’a » (ou Sceau des Prophètes) « avec la bonne direction et la religion de la vérité (l’Islam), afin qu’elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu’en aient les polythéistes » comme le précise le verset 33 de la sourate At-Tawbah, d’une part. Mais aussi, reconnaitre que la religion islamique qu’il nous a apportée contient un ensemble de lois venues parachever et abroger les législations des messagers antérieurs, d’autre part.

Pour aider à mieux comprendre l’expression « Attester de sa mission », l’auteur Abdurrahman Al-Sheha soutient dans son ouvrage intitulé « Les Droits de l’Homme en Islam : Halte aux Préjugés » (حقوق الإنسان في الإسلام والتصورات الخاطئة الشائعة), traduit en français par Yaqub Chérif, que cette attestation implique les devoirs suivants :

1 – OBÉIR À SON ORDRE.

Allah dit : « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos, alors Nous ne t’avons pas envoyé à eux comme gardien. » [Sourate AL-MÃ-'IDAH, verset 80].

2 – AJOUTER FOI À TOUT CE QU’IL DIT.

Allah dit : « Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; ce n’est rien d’autre qu’une révélation qui lui est faite. » [Sourate AN-NAJM, versets 3 et 4].

3 – ÉVITER CE QU’IL A INTERDIT ET CE CONTRE QUOI IL NOUS A MIS EN GARDE.

Allah dit : « Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous-en. » [Sourate AL HASHR, verset 7].

4 – ADORER ALLAH SELON LA VOIE QU’IL NOUS A MONTRÉE.

Le Prophète dit : « Quiconque accomplira une action qui nest pas conforme à nos prescriptions, alors son action [lui] sera rejetée. » [Muslim]

Concernant le fait de « suivre ses commandements » et d’« abandonner ce qu’il interdit  » comme l’enseigne le saint-maitre Seydina Limamou Lahi , il faut savoir que le messager na pas pour vocation dimposer son propre commandement ou ses propres interdictions. En effet, le rôle du messager se résume à transmettre au reste de la création, la volonté du Seigneur (contenant Ses commandements et Ses interdictions) comme le rappelle si bien ce verset :

{ مَّا عَلَى ٱلرَّسُولِ إِلَّا ٱلۡبَلَـٰغُ وَٱللَّهُ یَعۡلَمُ مَا تُبۡدُونَ وَمَا تَكۡتُمُونَ }

« Il n’incombe au Prophète que de communiquer clairement le message. Et Dieu sait ce que vous divulguez et ce que vous cachez. » [Sourate AL-MÃ-'IDAH: 99]

Aussi, comprendrons-nous aisément que les commandements et interdictions du messager – le messager étant le réceptacle de la Révélation Divine – sont en réalité ceux du Tout-Puissant. Nous avons donc le devoir d’obéir pleinement aux recommandations du messager d’Allah comme le Coran nous l’enseigne dans le verset 80 de la sourate AL-MÃ-'IDAH4 (« Celui qui obéit au Prophète, a obéit à Dieu. »).

La disponibilité envers le messager consiste enfin, selon toujours le fondateur de la communauté Ahlouahi, à pratiquer sa « sunna » (tradition). Autrement dit, le fidèle se doit de vivre en faisant du messager le modèle à suivre aussi bien dans ses propos que dans ses actes. Le Coran disait du messager :

« En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et évoque Allah fréquemment » [Al Ahzâb, 21].

Lui-même, Seydina Limamou Lahi comme pour confirmer son rôle en tant que « le messager dAllah », nous recommandait :

« Prenez exemple sur moi et prenez exemple sur mes actes et mes paroles. Si vous le faites complètement, je vous conduirai dans la voie du salut. »

Et parlant des nobles traits de caractère de notre maitre, l’éminent poète, Libasse Niang ajoutait :

Xam naa ci say jiko ñatti tééméér
Dadul jeex, am nga kiraama
Sak mbaax réy na ku lim juum
Rafet jikko mung u yaa
Xam-xam budul jééx, yaatu taaru tabé
Màndu, am diiné amuk leer

Alors sachons que :

Rafet gëm ci Baay Laay moo di jééma roy ciy jikkoom
Waxew yiw, jëfew yiw màndu moo gën ci taalibé

جعلنا الله واياكم ممن يستمعون القول فيتبعون أحسنه

 

Par Chérif Alassane Lahi Diop "Sibt Sâhibou Zamâne",
Analyste politique et économique,
Expert en Commerce et Management des Affaires Internationales,
Secrétaire Général de Vision 129.

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article