AMIR TAHA : Comment Seydina Issa Rouhou Lahi (psl) a tué l’Antéchrist

13 mars 2021 à 23h24 - 1329 vues

Comment Seydina Issa Rouhou Lahi (psl) a tué l’Antéchrist

Le chercheur Amir TAHA nous revient aujourd’hui sur la mort de l’Antéchrist qui n’est personne d’autre que le dictateur Adolf Hitler. Une recherche fouillée qui nous permet de comprendre le hadith qui en parle.

Le signe concernant l'Antéchrist constitue un cas de figure et surtout pour ce qu'il engrange en termes de disputation dans la rhétorique dont il est le principal catalyseur. Après avoir précédemment esquissé quelques-uns de ses traits, nous nommions Hitler contemporain de Jésus (Issa Rouh Allah (psl)) dans son rôle d'Antéchrist et d'ailleurs très actif durant la guerre 1914-1918 et celle de 1939-1945. Hitler est né en 1889 et décède en avril 1945. Il s'empare du pouvoir en 1933 puis, commence sa sale besogne.

A son sujet, le Prophète, on ne peut plus clair, donnera de stupéfiantes indications. A la page 131 du livre Les signes de la Fin des Temps, il est dit : « A la fin des temps, une femme d'une beauté exceptionnelle invitera les hommes à croire en elle, et que tous ceux qui viendront la trouver renieront Dieu. C'est à ce moment que Dieu ordonnera à l'Antéchrist de se manifester. »

Toute proportion gardée, la femme dont il est question ici, ne saurait être que la Dame de fer, autre surnom désignant la Tour Eiffel dont la construction débuta le 28 janvier 1887. Seydina Issa Rouhou Lahi (psl) venait d'avoir dix ans. Plein de justesse et de concision, le hadith soutien que c'est à ce moment que Dieu ordonnera à l'Antéchrist de se manifester. Et contre toute attente, la surprise est de taille lorsque l'on apprend que le 31 mars 1889 venait de s'achever la construction de la Tour Eiffel (La Dame de Fer), et étrangement, Hitler, le futur dictateur, naîtra 20 jours plus tard, c’est-à-dire le 20 avril 1889.

C'est dans cette perspective et qu'en ces temps d'effervescence de dynamique économique que la DAME DE FER détournera le regard des hommes vers elle, loin de se soucier de Dieu, puisque le matérialisme et le désir des choses de ce monde se permutaient dans leur cœur.

Cette rivalité vers l'acquisition des biens éphémères de ce monde, la course effrénée des hommes pour l'argent mal acquis sera vecteur de fléaux et de maux incurables pour l'avenir des hommes.

La précision du hadith sur la manifestation d'Hitler à 20 jours de l'achèvement de la construction de la Tour Eiffel (LA DAME DE FER) est dans son contexte révélatrice pour la suite des évènements, parce que suggérant la mise en scène du futur affrontement l'opposant au Christ. Le Prophète fera montre d'une autre précision afin de démontrer que c'est bien d'Hitler qu'il s'agissait :

« L'apparition de l'Antéchrist sera précédée de trois années difficiles pendant laquelle les hommes souffriront d'une faim aiguë. » (Les Signes de la Fin des Temps, p.129)

Ça saute aux yeux qu'il s'agit bien là de la crise économique de 1929. Nous atteignons presque les trois ans mentionnés dans le hadith en partant du principe qu'Hitler prendra le pouvoir en 1933. L'effondrement de la bourse de Wall Street a causé une crise économique majeure dont les conséquences furent perçues mondialement.

De 1877 à 1929, Seydina Issa (psl) avait 52 ans, de 89 à 1929, Hitler avait 40 ans. Les deux sommes 52 + 40 = 92. Le poids mystique (92) de Muhammad (psl) appuie la véracité du hadith et renvoie aux lettres pauliniennes, Thimothé 2, 110 : « il faut seulement que "Celui qui le retient encore ait disparu." Et alors paraîtra l'impie (Hitler) que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche. »

En effet, Hitler apparaît, alors que le Mahdi Imamoul Lahi (psl) n'est plus de ce monde, du reste Jésus s'en chargera. Une autre indication faite par le Prophète en guise d'en reconnaître d'autres caractéristiques : « Entre ses yeux (à l'Antéchrist) est écrit "KAFIR" » (Les signes de la Fin des Temps, p.127)

D'autres versions en rapportent seulement les trois lettres K, F, R, racine trilitère du mot KAFIR. Ce qui nous a suggéré de penser au K comme KAISER, au F comme FÜHRER et R comme REICH.

L'échéance du face à face entre Seydina Issa et Hitler est ainsi décrite par le Prophète : « …L'Antéchrist demeurera sur terre autant que Dieu le voudra, puis Jésus apparaîtra à l'Occident, confirmant les propos de Muhammad et professant l'Islam, il tuera l'Antéchrist et ce sera l'échéance de l'Heure. » (ibid. p. 132)

Au sujet d'Hitler, un hadith soutient à la page 124 du livre « Les signes de la Fin des Temps » : « Il n'y a pas d'évènement plus important que l'apparition de l'Antéchrist ». Le Prophète ne manque pas de préciser de la généralité du conflit : « Il n'est pas un pays qui ne sera foulé par l'Antéchrist... » (Ibid p.123)

Au sommet de sa gloire, seul Seydina Issa Rouh Allah (ose) accomplira les prophéties des traditions chrétiennes et musulmanes qui veulent que ce soit lui le vainqueur triomphant d'Hitler. Ils ne se retrouveront pas sur une arène comme le pensent certains, car le duel qu'Issa (psl) entamera, sera purement symbolique. Il sera aussi un duel mental, parce qu'Issa a les capacités notoires de soumettre ses adversaires par la permission de Dieu. Celui qui peut ressusciter des morts peut tout à fait infliger la mort; c'est ainsi que la tradition impose Issa à le faire, surtout lorsque pour la cause, il s'agit d'éradiquer le mal. Il en avait la pleine autorité d'autant que c'est son père en Orient qui disait : « Seul Jésus Fils de Marie a été imposé pour tuer l'Antéchrist. » (Le retour de Jésus, p.101)

A l'approche de l'année 1945, alors que la guerre battait son plein, Issa (psl) n'était pas au front, et, c'est sous une chaleur torride du mois de mai qu'un de ses fidèles viendra lui rendre compte du déroulement de la guerre dont l'issue aurait, soi-disant, été favorable à Hitler. Sur l'heure, Issa Rouh Allah (psl) répliqua : « Ce n'est pas ce que mon seigneur m'a révélé la veille, Hitler a rejoint l'au-delà », (Le sceau du Paraclet, p. 142)

Par le biais de qui ou de quoi Issa s'en était-il informé que la Bête eschatologique venait de succomber ? Issa prend Dieu pour témoin comme le confirme le hadith suivant, rapporté par le Prophète : « Issa Ibn Mariam descendra du Ciel et dirigera la prière pour les fidèles. Lorsqu'il relèvera la tête de la prosternation, il dira : "Dieu entend celui qui le loue". Ensuite, Dieu tuera l'Antéchrist et fera triompher la cause des croyants. » (Le retour de Jésus, p. 39)

Certes le hadith n'est pas assez limpide mais il inclut qu'Issa (psl) est déjà dans ses fonctions d'Imam à la tête de sa communauté. Il est en prosternation et loue Dieu de l'entendre dans ses supplications, afin de venir à bout de l'Antéchrist. Issa n'a pas usé d'armes pour finir Hitler. Somme toute, Hitler devait être sous le joug du Christ, qui prend les devants par son ascendance psychologique. Le livre "Le plus grand secret" de David Icke décrit en page 374, le comportement d'Hitler : « Hitler paraissait vivre dans une crainte continuelle des "Surhommes". Rauschning racontait comment Hitler souffrait de terribles cauchemars et qu'il s'éveillait terrorisé, hurlant à propos d'entités qui étaient invisibles à tous, sauf à lui... » Hitler confiera à son conseiller Rauschning, après avoir énuméré l'ordre social du futur : « l'Homme nouveau vit parmi nous présentement ! Il est ici. N'est-ce pas assez pour toi? Je vais te dire un secret. J'ai vu l'Homme nouveau. Il est intrépide et cruel. J'ai eu peur de lui. »

Au regard des informations qui nous sont parvenues jusque-là, il semble établi de manière péremptoire, que l'Homme nouveau qui vivait, présentement, ne pouvait être qu'Issa Rouh Allah (psl). Hitler est seul à voir des entités, il s'éveillait terrorisé, Issa le guettait, la lutte était mentale : « Tout homme impie qui sentira son souffle (le souffle d'Issa) périra, car son souffle atteindra le bout de son regard. Le Christ pourchassera l'Antéchrist et finira par le rattraper au port du Lud où il le tuera... » (Le retour de Jésus, p. 84).

Hitler se suicidera dans son bunker le 30 avril 1945. Dans le livre "Une histoire du Messie" de Mireille Hadas-Lebel, est représenté le duel imagé du Christ contre l'Antéchrist : Dans IV Esdras, l'AIGLE TRICEPHALE est défié par un LION rugissant sorti de la forêt. Le lion le réprimande avec une voix d'homme par tous les méfaits commis par lui et annonce que la terre sera bientôt délivrée de sa domination inique. Dieu interprète ensuite à Esdras le sens de cette vision :

« Le lion que tu as vu s'élancer de la forêt en rugissant, parler à l'Aigle et dénoncer ses injustices, avec toutes ces paroles que tu as entendues, c'est le Messie que le Très-haut a réservé pour la fin des jours, celui qui se lèvera de la race de David." (IV Esdras 12, 31-32).

L'Aigle fut l'emblème de l'empire allemand de 1871 et de la République dite Weimar de 1919. Il l'était encore à l'époque nazie après 1933. Le lion sortant de la forêt en rugissant est sensé suggérer la présence du Christ Noir. Géographiquement, les lions se trouvent en Afrique, or l'Afrique est un vaste continent, la prophétie consolide le lien que c'est au Sénégal que le Messie apparaîtrait, car, relativement à l'hymne national du pays, qui textuellement rapporte les vers suivants : « …Le Lion rouge a rugi, le dompteur de la brousse, d'un bond s'est élancé, dissipant les ténèbres,... Sénégal, toi, le fils de l'écume du lion, toi surgi de la nuit... »

La ressemblance avec Esdras est frappante. Notons que le sceau est le cachet officiel de la République du Sénégal. Il a deux faces. Sur la première, figurent un lion et une étoile. Sur la deuxième, figure un baobab avec la devise du pays : UN PEUPLE, UN BUT, UNE FOI. Le baobab fait penser à l'arbre de vie, relaté dans l'Apocalypse de Jean. Sa durée de vie avoisine les 1000 ans et plus, il est spécifique au Mahdi Imamoul Lahi (psl) dans son essence et dans son éternité. L'étoile symbolise le Christ dont il fera lui-même la remarque : « ... C'est moi le rejeton et le descendant de David, l'Etoile radieuse du matin. » (Ap 22, 16)

L’Évangile de Mathieu rapportera la situation qui prévalait au cours de ces conflits dévastateurs : « Il y aura alors en effet une grande détresse, telle qu'il n'y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu'à maintenant et qu'il n'y en aura jamais plus. Et si, ces jours-là n'étaient pas abrégés, personne n'aurait la vie sauve ; mais à cause des ELUS, ces jours-là seront abrégés. » (MT 24, 21/22)

De quels ÉLUS pouvait-il s'agir, si ce n'est en ces temps d'avant et d'après guerres de la présence fortuite des Messies du Sénégal. Au sujet de cet abrègement du conflit, le Prophète, avec brio, rapporte : « Il n'y a aucun prophète ni messager entre moi et Jésus Fils de Marie. Sachez qu'il me remplacera dans la communauté, qu'il tuera l'Antéchrist... À son époque, la Guerre prendra fin. Que celui qui le connaîtra lui transmette mon salut. » (Le retour de Jésus, Suyuti, p. 113 & 114).

Nous avons voulu en savoir plus au sujet de la Guerre dont parlait le Prophète et qui, selon toute vraisemblance prendrait fin à l'époque où le Christ Noir serait présent. Nous avons simulé un calcul sur la base du commencement de la Première Grande Guerre (1914) et sa fin (1918) et celle de la Seconde Grande Guerre à ses débuts (1939) et sa fin (1945) et avons soumis ces dates aux années de naissance du Christ : 1877) et celle de son décès (1949), le résultat est plus que stupéfiant :

1914        1918        1949      1949

1877        1877        1939      1945

= 37      =    41      =    10    =    4

Le total des sommes obtenues est égal au poids mystique de Muhammad = 92 soit 37 + 41 + 10 + 4 = 92. La symétrie des chiffres donne le même résultat : 73 + 14 + 1 + 4 = 92.

Ces constats donnent raison à Muhammad (psl) qu'il s'agissait bien là de la fin de la seconde guerre qui témoignera de la présence du Christ et de sa survie jusqu'en 1949. Comme si la présence chiffrée du Prophète était un clin d'œil au Christ Noir, lui transmettant au passage son salut. Issa Rouh Allah (psl), conformément au hadith, sera enterré aux côtés de son Père Muhammad, ici au Sénégal.

« Abdallah Ibn Sallam rapporte ceci : "il est écrit dans la Thora à propos de la description de Muhammad que Jésus Fils de Marie sera inhumé à ses côtés. » (Le retour de Jésus, Suyuti p. 101)

Muhammad (psl) au sujet du Christ Noir : « ... Il (Jésus) fera périr l'Antéchrist et restera sur terre pendant 40 ans avant de mourir. Et les musulmans prieront sur lui. » (ibid, p.88)

En effet, Issa Rouh Allah (psl), après 40 ans de mission s'en retournera vers son Seigneur. Mais avant cela, il se mariera et aura des enfants : « Est proche le temps où Issa Ibn Maryam descendra parmi vous et sera un guide intègre, il descendra sur mon peuple et sera mon vicaire. Il se mariera et aura des enfants... » (Khissaoul Anbîyâyi, p. 39)

Imamoul Lahi (psl) étant le seul instigateur de la Communauté Ahlu Lahi se verra dire là-bas, sous sa peau blanche, une vérité éclatante : « Dieu ne perdra pas une Communauté dont je suis le fondateur et dont Jésus est le terme. » (Les Signes de la Fin des Temps, p. 154)

Aucun, depuis ces deux prophètes ne s'est levé et a prétendu le mieux à même être le Mahdi ayant pour vicaire Issa, qu’Imamoul Lahi (psl). Il prouve par la même occasion qu'il est le dernier Prophète revenant définitivement sceller le cycle prophétologique. La Communauté Ahlu Lahi n'a pas, à l'emporte-pièce, inventé le retour de Muhammad Noir (psl). Des penseurs de la trempe d’Ibn Arabi décrit le Mahdi comme tel :

« Il ne sera pas un Arabe mais un non-arabe (ajam), il aura la Peau Noire (âdam), son nom sera Abd’Allah... » (Le Mahdi, M. Benchili, p. 122)

Amir TAHA

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article