"L’Unité dans la diversité", thème de la 24ème édition de l'Appel de la Jeunesse

21 décembre 2017 - 972 vues

Elhadji Mouhamadou Sakhir Gaye, Parrain de l'Appel de la Jeunesse

Le 25 décembre, au moment où la communauté chrétienne célèbre le Fils de Marie (PSL), les layènes sont devant le mausolée du Messie, revenu pour sa seconde mission, Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL).?Et ce, pour les besoins de l’Appel de la Jeunesse initié par Chérif Ousseynou Lahi (RTA).

Propos recueillis par
Sélou Laye BA

Waa SOODAAN : Libasse Diop Colonel, vous êtes le Président de Farlu ci Diiné Ji, vous vous apprêtez à célébrer l’Appel de la Jeunesse, le 25 décembre prochain.?Où est-ce que vous en êtes??

Libasse Diop Colonel : Permettez-moi tout d’abord de formuler des prières pour Chérif Ousseynou Lahi (RTA), l’initiateur de l’Appel de la Jeunesse. Mais aussi je prie pour notre Khalif, Seydina Elhadji Abdoulaye Thiaw Lahi.?Qu’Allah lui accorde une longue vie pleine de santé. Le 25 décembre est une journée que toute la communauté Ahlu Lahi attend.?C’est la raison pour laquelle nous nous y préparons. Le thème de cette année est «?l’Unité dans la diversité?» et le parrain est El Hadji Mouhamadou Sakhir Gaye. Déjà, le vendredi 10 novembre 2017, nous avons rendu visite au Khalif du Messager d’Allah (PAL) pour non seulement recueillir ses bénédictions mais aussi solliciter son ndigeul pour l’organisation de la manifestation. Nous nous sommes, ensuite, rendus chez ces frères afin qu’ils prient pour la réussite de cet évènement.

WS?: Qu’est ce qui vous a amené à choisir ce thème de l’Unité dans la diversité??

LDC?: C’est un thème d’actualité. Aussi bien nationale qu’internationale. Seydina Limamou Lahi (PLS) n’a pas lancé l’Appel aux seuls layènes ou aux musulmans. Son message est universel et est adressé à l’humanité entière.?C’est pourquoi nous sommes attentifs à ce qui se passent aussi bien chez nous qu’ailleurs. Donc, si nous voyons que le monde est en danger, nous tirons «?la sonnette d’alarme?», pour reprendre les termes qui ont toujours été chers à Chérif Ousseynou Lahi, afin de donner aux jeunes les solutions de sortie de telle ou telle autre crise.
Le Messager d’Allah, Seydina Limamou Lahi (PSL) avait bien vu que le monde entier allait être confronté aux problèmes de différences, de diversité, c’est la raison pour laquelle il nous avait préconisé de prendre comme nom de famille «?Lahi?». Et ce, pour montrer que nous sommes tous égaux. Ce qui a également comme fondement le respect de soi-même mais aussi le respect de son vis-à-vis.Prenons l’exemple du Sénégal, l’un des pays les plus petits au monde et qui bénéficie d’une richesse inouie?: les ressources humaines. L’utilisation à bon escient de ces ressources ne peut passer que par l’Unité. Soit par la force, ce qui est impossible, soit par le consensus.?C’est la raison pour laquelle, le Président de la République doit appeler au dialogue.?Condition sine qua non d’un développement.?Cette unité doit être valable partout.?Au niveau des institutions de la République, des fiefs religieux mais aussi au niveau de la population. c’est d’ailleurs ce que Seydina Limamou Lahi (PSL) nous dit dans son premier sermon?: «?entraidez-vous, soyez patients et indulgents les uns à l’égard des autres, instaurez la paix entre vous, soyez cléments les uns envers les autres et soyez généreux les uns pour les autres. Dieu est à l’égard des croyants très cléments?».
Des richesses commencent à être découvertes au Sénégal.?Si nous ne nous unissons pas, nous n’en bénéficierons pas. C’est fort de ce constat que nous souhaitons sensibiliser les jeunes.?Ils sont près de 72?% de la population.?Ils ne doivent pas etre manipulés. Nous devons travailler à l’unité même dans la diversité des idées, des opinions, des pensées... Cette unité est plus que nécessaire.

WS?: Quelle place va occuper imam Mouhamadou Sakhir Gaye que vous avez choisi comme parrain, dans cette édition de l’Appel de la Jeunesse??

LDC?: Il a beaucoup fait pour l’unité. Ceux qui le connaissent savent qu’il était en relation avec toutes les familles religieuses. Il a écrit et restauré des écrits de plusieurs chefs religieux du Sénégal. Il a également formé beaucoup d’érudits non layènes. Cette unité, il en a laissé un héritage réel à Yeumbeul.
Partant de ce fait, nous nous devons de présenter imam Sakhir à la Jeunesse en tant que modèle, en tant que référence comme il en a toujours existé dans notre Communauté.

WS?: Justement, cette journée du 25 décembre est importante à bien des égards.?La Communauté chrétienne célèbre la naissance du Fils de Marie (PSL) lors de sa première apparition. Mais cette journée représentait beaucoup pour Chérif Ousseynou Lahi, son initiateur...

LDC?: Chérif Ousseynou Lahi estimait beaucoup les jeunes lui qui leur a consacré une journée. Ce n’est pas un hasard si on le surnommait le Docteur de la Jeunesse.?Chaque 25 décembre, c’est comme s’il «?purifiait?» les jeunes en enlevant d’eux les mauvais comportement, en les fortifiant à faire de bonnes choses, à avoir un bon comportement. Il a grandement contribuer à lutter contre le phénomène de l’immigration clandestine, le saccage des bus de Dakar Dem Dikk, pour ne citer que ces exemples.
Pour rappel, l’Appel de la Jeunesse a commencé dans une petite chambre quand on visionnait les cassettes vidéos de la commémoration de l’Appel de Seydina Limamou Lahi.?Ensuite, nous nous sommes retrouvés dans un salon où avec Chérif, autour d’une «?séance de lait?», on échangeait sur les comportements des uns et des autres. Puis ce fut, dans la cour de sa maison.?Et après, nous sommes allés dans la rue.?Je me souviens encore quand Mame Rane, le Khalif de l’époque, a demandé à Chérif d’organiser l’Appel de la Jeunesse à Diamalaye devant le mausolée de Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL) puisqu’il accueillait de plusnen plus du monde.
Pour terminer, je dirai que son temps, son energie, Chérif l’a consacré à la jeunesse.?C’est la raison pour laquelle nous lui disons merci surtout qu’il a été un chantre de l’Unité dans la diversité.

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article