HOMMAGE À BAYE ABDOULAYE FALL, L'HOMME DE NDINGALA

18 juillet 2021 à 15h16 - 685 vues

HOMMAGE À BAYE ABDOULAYE FALL, L'HOMME DE NDINGALA

NDINGALA AVEC SON HISTOIRE ET SA FACE CACHÉE

Le vendredi 16 juillet 2021, la Communauté Layène a perdu l'un de ses hommes qui symbolisaient la constance, le dévouement, la loyauté et la croyance ferme au Messager de Dieu, Le Mahdi Seydina Limamou Lahi (PSL) mais aussi dans sa mission.

Baye Abdoulaye Fall s'est éteint après plusieurs décennies au service de la Communauté Layène et de Ndingala en particulier. Ndingala c'était de là-bas que l'ancien chantre du Prophète, tenait en haleine sur l'histoire de ce site et du Mahdi, tout visiteur, fidèle, solliciteur de prières ou preneur de bain de l'eau bénie. Les gens venaient de partout, toute ethnie et nationalité confondues, pour profiter, à Ndingala, des bienfaits de ce lieu et écoutaient son histoire contée et racontée par son conservateur Baye Abdoulaye Fall. Il disait que ce site est le lieu d'habitation des génies qui ont répondu à l'Appel du Mahdi. Que le puits et le baobab de Ndingala étaient des compagnons de longues dates du Saint-Prophète Mouhamadou Seydina Limamou Lahi Al Mahdi (PSL) et ceci depuis l'Arabie. C'était de cette Arabie qu'ils l'ont suivi jusqu'à la presqu'île du Cap-Vert et ont prêté acte d'allégeance sur lui (Le Mahdi).

Au temps de Cherif Abdoulaye en tant que porte-parole et animateur des chants religieux, Baye Abdoulaye Fall fit partie de l'équipe de chantre du Prophète qui l'accompagnait et qui participait au charme et à la réussite des programmes de la Communauté Layène.

Et c'était après ce passage dans les "tentes Layenes", qu'il se consacra exclusivement et définitivement à la gestion et conservation du site sacré et consacré de Ndingala.

Dans ce lieu de Ndingala, il y recevait toute sorte de personnes et de personnalités, de dahira et d'associations de la Communauté Layène et d'autres.

Sur ce, on se rappelle des Ziaras de l'AEEL de Yoff à Ndingala avec les discours, les Zikrs, son intervention pour psalmodier le Ķhamziya. Sans oublier, le grand bol du déjeuner que le conservateur partageait avec tout visiteur qui se trouvait à Ndingala à l'heure du repas, avec son secret: le grand bol (booli) qui ne se termine presque pas... Ceci rappelle l'histoire de Seydina Limamou Laye à Ndingala avec le repas sur lequel il pria et qui avait fini par rassasier tout le grand nombre de fidèles qui étaient présents. Cette histoire est racontée par Cheikh Mactar Lo dans son livre.

Tous ces souvenirs nous font dire que Ndingala et la Communauté Layène, les habitants des cités Fadia, Guéntaba, Parcelles Assainies, Cambérène et ses alentours, les habitués de ce lieu auront une grande peine à combler ce vide.

Qu'Allah soit satisfait de son œuvre et le récompense démesurément par la grâce du Prophète Mouhamadou Seydina Limamou Lahi (Paix et Salut sur Lui).

Cherif Abdourahmane Laye

Petit-fils de Seydina Limamou Laye (PSL)

Président de ZIKROULAHI structure internationale

Ancien Secrétaire Général de l'AEEL-YOFF

Ancien Président de l'AEEL

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article