NECROLOGIE : Omar NIASSE n'est plus

20 avril 2021 à 18h29 - 1024 vues

Moins de 24h après l'enterrement de Mame Alassane Diop LAHI, conservateur du mausolée de Seydina Issa Rouhou LAHI (psl), la Communauté Ahlu Lahi s'est réveillée ce mardi 20 avril 2021 dans la consternation totale en apprenant le rappel à Dieu de Omar Niasse. Rares sont ceux qui le connaissaient. Même de nom. Tellement il était effacé, discret. Ceux qui savaient qu'il est l'auteur de la très belle batisse qui abrite le mausolée de Seydina Limamou Lahi (psl) ne sont pas également nombreux. Beaucoup l'ont su dès l'annonce de sa disparition.

Diamalaye.jpg (1.89 MB)

C'est ainsi que sur les réseaux sociaux, les commentaires sont allés bon train. Un internaute l'a qualifié de "modèle type, modèle achevé du vrai layène, vers lequel nous invite Baye Laye ASWS, Simple, effacé, preux guérrier dans son travail, généreux, croyant hors pair en Seydina Limamou Lahi (psl)". Tout un chacun priant pour le défunt qui repose désormais auprès de la meilleure des créatures, le Messager d'Allah (psl) qu'il a honoré en rénovant son mausolée. Auparavant, Omar Niasse, qui a eu à effectuer le Pèlerinage de La Macque, avait refait entièrement le mur de clôture de la sainte place de Diamalaye. C'est effectivement lors de son Pèlerinage qu'il avait déclaré à Chérif Ibrahima Lahi ibn Seydina Mame Alassane Lahi (4ème Khalif des Layènes) ce qui lui tenait à coeur : « Je veux faire tout mon possible pour que le décor du lieu béni de Diamalaye soit comme celui autour de la Kaaba ou à défaut de le renover pour en faire une merveille unique en son genre. »  Et le résultat qui est là, palpable, fait la fierté de toute une Communauté.

Autre témoignage, celui de Chérif Abdourahmane Seck Lahi, ancien président de l'Amicale des Elèves et Etudiants Layènes (AEEL). Il révèle avoir rencontré El Hadji Omar Niasse, pour la première fois, "à la maison des écrivains Keur Birago au Point E dans le cadre de la préparation du pré-colloque qui s'était tenu au King Fahd Palace qui fut initié par le Comité d'Initiatives et d'Orientations de la Communauté Layène. (...) Omar Niasse avait étonné par sa générosité légendaire qui s'était manifestée par sa participation financière tant importante pour l'organisation de ce programme pour la deuxième fois au King Fahd Palace par la Communauté Layène, ceci après l'exploit de l'Amicale des Etudiants Layènes en 2015. C'est aussi Omar Niasse qui avait fourni au comité des blocs notes, stylos et autres pour faciliter ainsi le travail, les prises de notes, les comptes rendus et autres."

Dans un post sur sa page, le jeune poète Bara Laye, affecté par le rappel à Dieu de celui qu'il n'a jamais rencontré de son vivant, pas plus qu'il ne l'a jamais vu d'ailleurs, retient d'Omar Niass Laye, sa qualité de grand entrepreneur, qui, selon lui, "avait comprit :

- Que la vraie réussite professionnelle se mesure aussi par l'impact que la personne peut avoir sur sa communauté.
- Que les actions peuvent être plus audibles que les paroles.
- Que l'humilité est un signe de grandeur."

Omar Niass n'a jamais hésité à financer des activités de la communauté. C'est le cas d'équipements qu'il a acheté pour la Radio Diamalaye FM, des insertions publicitaires pour le journal Waa SOODAAN et tant d'autres actions comme des appuis et autres aides lors d'évènements religieux. Le tout dans la discrétion totale.

D'ailleurs dans un communiqué publié sur facebook, le Bureau de l'Association Vision 129 déclare que la Communauté Ahloulahi perd en Omar Niasse "un de ses piliers". En effet, poursuit le communiqué, "Il fut un illustre serviteur de la communauté Ahloulahi et un de ses plus grands bienfaiteurs. Les nombreuses réalisations effectuées sur le lieu saint de Diamalaye (remplacement de la grille de clôture et de toutes les portes d'accès du site, réfection des mausolées du saint-maitre) et de ceux de ses défunts descendants, etc. sont suffisantes pour témoigner de la dimension de cet homme de l'ombre qui n'a jamais aimé s'afficher. Ses nombreuses et discrètes actions sociales pendant les différents événements religieux (distributions de bœufs, de denrées et d'enveloppes financières) ont toujours soulagé la communauté."

Dans la même lancée, le transitaire Chérif Ousseynou Lahi écrit sur sa page Facebook avoir aimé et admiré le défunt sans l'avoir jamais vu. Rien que de par ses actions pour la Communauté.

Qu'Allah l'accueille dans Son Paradis par la grâce du Messager d'Allah (psl).

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article