RAPPEL A DIEU DU MESSIE (PSL) : 72 ans après où en sommes-nous par rapport à son héritage ?

07 juin 2021 à 19h09 - 833 vues

DE L'HERITAGE DU MESSIE (PSL) 72 ans après...

Serigne Sakhir RTA aimait éperdument et adorait Seydina Issa Rouhou Lahi AS. Ce dernier était l'une des Références qu'il citait dans beaucoup de ses causeries.

Imam Sakhir est l'un des diplômés de l'Université Seydina Issa Rohou Lahi. Il y a appris:
- L'amour inconditionnel pour le savoir et l'abnégation que sa quête nous exige
- La sérénité et le courage
- La chasteté et le calme
- L'ouverture et la bienveillance

Imam Sakhir disait : " Si Seydina Issa était toujours en vie, le plus grand institut islamique du pays sera érigé à Cambérène"

Ainsi, au moment où l'humanité commémore l'anniversaire de son rappel à Dieu, nous devons travailler à l'achèvement de la vision de ce guide qui, avant sa disparition:
- a construit une mosquée imposante en dur au moment où tout son village était composé de maisons en paille
- a transmis les germes de l'autosuffisance à sa communauté en retournant la contribution de l'état central à la construction de la mosquée de Yoff. Il avait gentiment dit:" cette fois je veux que ma communauté prend la construction de la mosquée en charge".
- a veillé à l'éducation de sa communauté en leur trouvant des espaces d'instruction et de bons tuteurs
- a incité sa communauté au culte du travail. Aucun jeune ne passait la journée dans son village sans rien faire. La nuit, il circulait pour donner l'ordre d'aller se coucher à toute personne qu'il trouvait sur son chemin. Il incitait les femmes à soutenir leur maris par la vente de leur production agricole, il leur trouva des espaces au marché de Kermel et leur offrait sans maison à Dakar pour qu'elles y passent la nuit.
- a veillé à la disponibilité d'espaces de soins. Il a assisté sa communauté pendant l'épidémie de peste pour mériter de l'autorité centrale la Médaille des Épidémies.
- a financé lui-même l'achat des espaces qu'occupait sa communauté, et a aménagé d'espaces nouveaux.
- était le premier guide religieux ayant appelé à la Senegalisation des postes liés à la gestion de la sécurité, à la réduction des impôts sur les revenus et à la disponibilité des pistes liant les zones de production et les marchés.
- etc, etc

Ce Guide a été chanté à sa mort par Serigne Moussa Ka, Serigne Mor Ndiaye Cham, Serigne Mbaye Louha, Serigne Sakhir Gaye, Serigne Modou Mboup et tant d'autres paroliers.

Aujourd'hui, il est du devoir de sa communauté, 72 ans après, de réfléchir sur quoi ajouter au patrimoine de Seydina Issa et de se demander ces questions: après Seydina Issa AS:
- combien de mosquées cette communauté a pu construire ?
- combien d'écoles ?
- combien de maisons de santé ?
- combien de nouveaux espaces a t-elle pu aménager ?
- où en est-elle par rapport à l'emploi des jeunes ?
- par rapport au soutien qu'elle doit à ses femmes ?
- par rapport à la participation citoyenne ?
- et par rapport à la consolidation de l'unité des musulmans et la cohésion nationale ?


Sëydinaa Isaa di ngalam
Wuñu segg am na ngërëm
Def na fiy jaloore ba dem
Huwa sul kiraamati

Mamadou Bara SAMB

Le Jeune Poète

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article