TRIBUNE DU VENDREDI N °28 : La Vie Post-Ramadan

14 mai 2021 à 17h18 - 621 vues

LA VIE POST-RAMADAN 

Nous venons de boucler un mois de « stage spirituel » – le mois béni de ramadan – au cours duquel notre foi, notre endurance, notre résistance face à la faim, à la soif et aux autres jouissances ont été bien éprouvées à bien des égards. Nous en avons profité pour renforcer notre foi en Allah, notre crainte révérencielle de Lui-Tout-Puissant, notre sens du partage, notre promptitude à remplir nos devoirs religieux, notre constance dans la pratique religieuse, purifier notre cœur et notre âme en plus de purger notre organisme.

Pour nous autres Ahloulahi, en plus de tout cela, notre amour, notre foi, notre engagement et notre reconnaissance envers le saint-maitre Seydina Limamou Lahi (asws) se sont retrouvés consolidés davantage. Pour la simple raison que dans sa sagesse éclairée, il nous a permis à coup sûr de faire vivre et profiter des bienfaits de la « Leylatul Qadr », cette nuit meilleure que 1000 mois. En effet, d’abord en nous recommandant de considérer chaque nuit du mois béni de ramadan (du 1er au dernier jour) comme étant celle de la « Destinée », et d’en profiter au maximum pour accomplir des actes de dévotion supplémentaires ainsi que pour implorer le pardon du Seigneur Bon et Miséricordieux envers Sa création, il nous aura inexorablement permis de profiter [forcément] pleinement de cette précieuse occasion annuelle. Ensuite, en nous recommandant de faire, après la prière de Icha’, deux unités de nafilas au cours desquelles il recommande de réciter la sourate fatiha suivie de 30 sourate Ikhlaas dans chacune pendant les 15 premiers jours du mois, il nous aura fait gagner à chacun 1000 fois quinze (15000) palais au Paradis par la permission d’Allah comme rapporté ci-dessous :  

« Celui qui récite la sourate Ikhlaas (60 fois) dans (2 rakkas) soient (30 Ikhlaas) pour chaque rakkas, Dieu, s’il l’autorise fera bâtir à son intention 1000 palais au Paradis.

Puis, dans les 15 jours suivants il nous a conseillé de faire toujours deux unités de nafila avec dans chacune la sourate fatiha suivie de 15 sourate Ikhlaas ; ce qui fait que durant 30 jours de ramadan nous aurons accumulés une valeur de 1350 sourates ikhlaas récitées [(60 x 15) + (30 x 15)]. Or dans un hadith rapporté par Abu Sa’id (qu’Allah l’agrée) et cité par Bukhary dans son Sahih le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) dit à ses compagnons : « L’un d’entre vous serait-il capable de lire le tiers du Coran en une seule nuit ? » Comme ceci pesa lourd aux hommes, ils lui répondirent : « Qui d’entre nous pourrait le faire ? ». Il leur répondit : « Par Dieu, cette sourate : {Dis : « Il est Allah, Unique »} équivaut (en mérites) au tiers du Coran ». Aussi à la fin du mois de ramadan, Seydina Limamou Lahi (asws) aura-t-il encore permis à chacun de nous d’avoir le mérite de celui qui a récité 450 fois le coran en entier [450, poids mystique de la Hasballah, étant un nombre important pour les abreuvés à la science de "Lasraar"].

Nous avons passé ce mois saint dans la dévotion, l’accomplissement d’actes productifs de « hassanâte », la réparation de nos défauts et la correction de nos imperfections. A ce niveau, deux questions s’invitent au débat :

1. Avons-nous réellement réussi ce stage spirituel qu’est le Ramadan ? 

Pour en connaitre la réponse, c’est simple. Allah nous enseignait dans son Coran que la finalité recherchée dans l’institution du jeûne de Ramadan est de gagner la Crainte révérencieuse envers Lui Le-Tout-Puissant. S’il en est ainsi, alors à l’issue d’un ramadan accepté, le musulman doit pouvoir sentir sa crainte envers le Seigneur augmentée, son amour envers Lui (SWT) renforcé et constater son souvenir d’Allah devenir permanent. Par effet de ruissellement, son cœur deviendra pur, exempt de toute rancune, de toute méchanceté, de toute violence, de toute inimitié, de toute hypocrisie et enfin de toute envie. 

2. Quelle attitude adopter après le Ramadan ?

Une question importante dans la mesure où, passer tout un stage pour parfaire son comportement et ses habitudes de croyant pendant tout un mois de privation pour après retourner dans la mauvaise direction est un choix bien sot.

C’est pourquoi, maintenant qu'il est sorti de ce stage spirituel de perfectionnement, le musulman doit tout faire pour rester dans les conditions qui ont encadré son jeûne. Il doit éviter de négliger les pratiques islamiques obligatoires (notamment la prière dont il faut vraiment éviter de retarder ses heures légales), éviter tout acte qui diminue son stock de « hassanâte » accumulé pendant le ramadan. À ce propos, la médisance, le mensonge, les ragots, la malversation (« tek deal, door marteau »), l’injustice, l'iniquité, le tort fait à son prochain, le fait de protéger un délinquant au préjudice d’autres croyants plus honnêtes, l’adultère, etc. doivent être évité à tout prix. 

Pour mieux réussir la vie post-ramadan, le fidèle musulman doit se souvenir d'Allah en permanence à travers le souvenir constant de la mort et du Jour du Jugement ; 

« Ce jour où aucune âme ne pourra rien en faveur d’une autre âme. »

یَوۡمَ لَا تَمۡلِكُ نَفۡسࣱ لِّنَفۡسࣲ شَیۡـࣰٔا وَٱلۡأَمۡرُ یَوۡمَىِٕذࣲ لِّلَّهِ

« Et où, le commandement sera à Allah.»

وَٱلۡأَمۡرُ یَوۡمَىِٕذࣲ لِّلَّهِ

[Sourate Al-Infitar 19]

Partant de là, nous profitons de cette occasion pour vous porter le message de notre aïeul, le saint-maitre Seydina Limamou Lahi Al Mahdi (asws) : 

لا تغفلوا عن ذكر الله حيث كنتم. فإنّه يذهب بالسيّيّئات، و يكثر الحسنات،

« Ne négligez pas d'invoquer le souvenir de Dieu partout où vous vous trouvez. Le rappel du souvenir de Dieu diminue les mauvaises actions et multiplie les bonnes. ».

Or, 

و من كثرت حسناته وقلّت سيّئاته دخل الجنّة إن شاء الله

« Celui qui totalise beaucoup de bonnes actions et peu de mauvaises aura pour demeure le Paradis, s'il plait à Dieu. »

Nous imporons le Pardon d'Allah Ghafûrun-Rahîm, nous pardonnons à tout le monde et sollicitons le pardon de tous tout en priant Allah d'accepter nos actes d'adoration par la baraka du mois béni.

Que Paix, Salut et Bénédictions soient éternellement renouvelés sur notre maître Seydina Limamou Lahi Al Moukhtâr Wa Seydil Anlamîna 

Par Chérif Alassane Lahi Diop "Sibt Sâhibou Zamâne", 

Analyste politique et économique,

Expert en Commerce et Management des Affaires Internationales,

Aspirant-disciple parmi les Ahloulahi,

Secrétaire Général de Vision 129.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article