LE JEÛNE DU MOIS DE RAMADAN : Le rattrapage et la compensation d'un jour manqué durant le Ramadan

17 avril 2021 à 16h11 - 486 vues

LE JEÛNE DU MOIS DE RAMADAN: Post N°4

  ▪︎Le rattrapage et la compensation d'un jour manqué durant le Ramadan

 

Comme annoncé et déja entamé depuis quelques jours concernant le Ramadan et ses règles, nous voilà au post N°4 qui relate quelques règles pour le rattrapage et la compensation d'une journée de jeûne manquée.

Certains oulémas et commentateurs du Coran nous donnent certains éclaircissements et renseignements sur les différentes formes de rattrapage et compensation d'un jour de jeûne du Ramadan dans certaines circonstances. Et ceci en se basant sur le Coran, la Sounnah et les Hadiths du Prophète (PSL).

À ce propos le Saint-Coran dit à la Sourate 2, dans une partie du verset 184:

فَمَن كَانَ مِنكُم مَّرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِّنْ أَيَّامٍ أُخَرَ وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ

"Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'(avec grande difficulté), il y a une compensation: nourrir un pauvre."

C'est cette partie de ce verset 184 et une partie du verset 185 et certains hadiths qui ont permi aux commentateurs du Coran, chercheurs et écrivains religieux de pouvoir détailler sur les formes de compensation ou rattrapages d'un jour de jeûne manqué. Et voici quelques-unes de ces règles:

1. Le cas de celui qui rompt le Jeûne volontairement sans aucun motif religieux valable:

Il est rapporté que celui qui rompt le Jeûne volontairement sans aucun motif religieux valable (rupture d'un jour, rapport intime, manger ou boire de son propre gré...) doit réparer pour chaque jour non jeûné, cette infraction, selon les trois moyens suivants :

• il devra libérer un captif, s'il ne le peut pas,

• il devra jeûner deux mois successifs + 1 jour ou qu'il ne peut pas jeûner ces deux mois:

• il devra nourrir 60 pauvres ou leur payer en argent l'équivalent de la nourriture prescrite . 

2. Le cas d'une personne atteinte d'une maladie chronique, d'une personne âgée:

Celui qui rompt le jeûne car c'est pénible de l'observer pour lui, par exemple le cas d'une personne atteinte d'une maladie chronique, d'une personne âgée et ne pouvant pas jeûner, dans ce cas il devra pour chaque jour non jeûné nourrir un pauvre ou verser l'équivalent en aumône en argent. 

Ceci conformément à la recommandation d'Allah dans le Saint-Coran qui:

3. Le cas de celui qui dans une situation de maladie non chronique, de voyage, de grossesse, d'allaitement ou d'accouchement:

Ceux qui ont rompu le jeûne pour cause de maladie non chronique, de voyage, de grossesse, d'allaitement ou d'accouchement, devront jeûner plus tard le nombre de jours correspondants. 

4. ️Le cas de celui qui croyant que l'heure de la rupture du jeûne est arrrivée en rompant son jeûne alors que ce n'était pas encore le moment:

Celui qui croyant que l'heure du crépuscule (l'heure de la rupture du jeûne) est arrrivée en rompant son jeûne alors que ce n'était pas encore le moment, il devra cesser immédiatement de manger, de boire ou autres et il doit poursuivre jusqu'au maghreb son jeûne. Par contre, il sera appelé de rattraper plus tard cette journée.

Celui qui boit, mange ou prend un médicament par oubli:

Celui qui boit, mange ou prend un médicament par oubli, doit cesser cette action dès qu'il se rappelle de son état de jeûne, et il doit poursuivre le jeûne le reste du jour. À ce propos le Prophète (saw) a dit :"quand celui qui jeûne boit ou mange par mégarde, qu'il poursuive son jeûne. C'est Dieu qui l'a nourri et qui lui a donné à boire" (rapporté par Boukhari & Moslim).

Dans l'enseignement et la tradition de Seydina Limamou Laye (PSL), on souhaite que ce rattrapage et compensation d'un jour ou plus, se fassent aussitôt possible après la fin du Ramadan.

Baye Abdoulaye Sylla fils de Mame Thierno Mbaye Sylla nous dit ceci dans Izàloul Jahli en plus de la pratique du jeûne par les enfants et les femmes, du rattrapage du jour manqué du Ramadan parmi les Layènes:

"De gré ou de force, on fait pratiquer le jeûne aux enfants des partisans de Dieu, de même aux femmes quand arrive le mois de Ramadan."

"De gré ou de force, on fait rattraper les jours de jeûne ratés, chez les partisans de Dieu...

Dieu et son Prophète sont plus savants. On a essayé ici d'apporter quelques aspects essentiels sur ce pilier de l'Islam qui est le Ramadan. Car comme on l'avait déjà mentionné dans le post N°1 sur le jeûne du Ramadan d'après le Hadith du Prophète (PSL) qui déclare que:

« Celui qui jeûne le mois de Ramadan, en connaissant et en respectant avec vigilance les règles du jeûne, expie son passé ». (Hadith rapporté par Boukhari). 

Sur ce, il nous a semblé important et primordial de partager avec tous nos frères et sœurs, musulmans et musulmanes, ces règles de compensation ou de rattrapage sur le Ramadan.

Que Dieu nous guide et qu'Il nous pardonne nos fautes, nos excès et oublis par la grâce du Prophète des missions descentes en Orient et en Occident Mouhamadou Seydina Limamou Laye (PSL)

À suivre inchallah le post N°5.

Cherif Abdourahmane Laye

Petit-fils de Seydina Limamou Laye Al Mahdi (PSL)

Président de ZIKROULAHI structure internationale

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article